Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/07/2015

Nom et Enseig. chap. N° 13 - Les humains déposés sur la Terre

Sammaël, esprit, créateur, humain,Hist. Nom :

 

Jésus le Nazôréen –

 

Ses Enseignements

 

Rappel, des dernières phrases du dernier chapitre N° 12

 

L’écriture sur Hénoch dans l’Ancien Testament est tout ce qu’il y a, heureusement la Bible Éthiopienne considère les « Livres d’Hénoch » comme canonique et personnellement c’est une chose merveilleuse pour nous et avec force je vous encourage à rechercher les « Livres d’Hénoch » et que ces « Écrits » soient marqués dans votre mémoire et votre cœur. Comme je ne veux pas être égoïste voici pour vous : «  Édition Gallimard, Bibliothèque des Plaiades. La Bible tome III Écrits Intertestamentaires – Prix 60€ environ »

Si vous n’êtes pas bien riche vous pouvez télécharger la version intégrale

« Livre d’Hénoch » en ligne – Mais elle ne correspond pas à la version Éthiopienne dommage, mais utile quand même.

Ne vous faites pas trop de soucis je vais bientôt revenir sur Saül de Tarse dit Paul, mais comme je suis sur le tout début de l’histoire humaine je continue car c’est ce qui me fortifie dans ma foi envers ce Dieu unique, alors ce qui est bon pour moi doit obligatoirement être encore plus pour vous comme cela vous avez une preuve que je cherche toujours à être le plus près possible de la vérité.

 

 

Chapitre N° 13

 

Les Humains déposés sur la Terre

 

 

Les humains, ceux qui sortaient du « néant » grâce aux relations amoureuses de leurs parents, malgré, leur degré d’intelligence, comme déjà expliqué ci-dessus avaient d’énormes problèmes à résoudre. Voilà pourquoi EL-SHADDAÏ dans sa bonté envoya des « Veilleurs », ce sont des Anges qui sont fidèles à ce Dieu seul et unique El-Shaddaï, pour apprendre aux humains les plantes qui sont cultivables pour leur nourriture, comme le blé, le blé noir nommé communément « sarazin », l’orge, l’avoine, pour les différentes farines afin de confectionner du pain, des galettes, etc., mais aussi pour l’habillement en cultivant la jute, le lin qui avec la tige donne un fil fin, pour remplacer les pagnes en peau de bêtes domestiquées et sauvages. Ces « Veilleurs » apprirent aux humains les fruits pour manger, ainsi que les plantes et racines, mais aussi ceux pour teindre le tissu, et l’humain se servit de ces connaissances pour faire de la peinture.

Je me répète souvent car cela est nécessaire, pour fortifier les anciens, vous Lectrices et Lecteurs, et pour que les nouveaux venus à cette lecture comprennent que ce que j’écris, je le fait avec honnêteté, essayant d’être le plus près possible de la vérité historique et spirituelle.

 El-Shaddaï n’a pas créé le « mal », mais celui-ci est venu par un être de sa création qui par vanité, orgueil, convoitise, voulut sans doute remplacer le « Maître Créateur », tout du moins venir son égal. El-Shaddaï, par justice, en façonnant ses « Serviteurs », voulut qu’ils soient comme Lui, posséder une « Intelligence », c’est-à-dire « l’Esprit » pour qu’ils détiennent des sentiments, la réflexion, le raisonnement, la pensé, enfin tout l’amalgame que forme « l’Esprit » la mémoire comprise, tout à sa ressemblance, de telle façon que tous ces êtres réaliser soient entièrement libre, mais ne pouvant pas se procréer. Ces « Serviteurs », ces êtres cosmiques, invisible à l’œil humain, seront nommé « Anges », par ce dernier qu’ils soient pour El-Shaddaï leur Créateur et le notre, ce qui désigne le bien ou pour Sammaël lui l’investigateur du péché, donc du mal.

Ce fut grâce à cette liberté que le premier de ses « Serviteurs » conçut, du nom de Sammaël, ce rebella contre son « Créateur », celui qui l’avait façonné, voulant être son égal.

Sammaël se révolta suite à un différent sur la plus belle création de ce Dieu unique, que je nomme « Dieu au dessus des Montagnes » soit « EL-SHADDAÏ », sa ressemblance en tout, son image, son reflet, où la majorité du monde Céleste de cette époque, voyant « l’Image » de leur Créateur dans sa main, se prosternât devant El-Shaddaï tenant son reflet dans le creux de sa main, une création magnifique façonnée avec la terre de la planète Terre et de l’eau de cette même planète, voilà pourquoi le premier « Serviteur », Sammaël, à être créé, refusa de se prosterner devant El-Shaddaï avec son image, son reflet, sa ressemblance en tout dans la main grande ouverte, car la matière de fabrication était considéré comme vulgaire par ce premier vivant céleste, eux modelés avec les matières du Cosmos et le Feu.

El-Shaddaï s’irrita et plongea Sammaël et tous ceux qui le suivirent dans un profond sommeil, puis déposa son image sur la Terre. Quelques temps s’écoulèrent et El-Shaddaï prit son image et lui insuffla un « Souffle de Vie » -- autres écrits : une « haleine de vie »  ou « un Vent de Vie » -- et le reflet devint un être vivant et El-Shaddaï le nomma « Homme » soit « Adam ».

L’homme était seul sur la Terre et il donnait un nom aux couples d’animaux, aux plantes, aux bêtes et bestioles, mais lui … « Il n’est pas bon que l’homme reste seul sur la Terre, faisons lui une compagne à son image »telles furent les paroles d’El-Shaddaï. Il endormit l’homme profondément, lui pris la plus petite côte, et façonna une compagne à l’homme. Il réveilla l’homme et lui présenta sa compagne. Ce dernier la voyant s’exclama : « Tu es chair de ma chair et os de mes os, tu es mienne ! »

Tous deux continuèrent le travail d’entretient du « Territoire d’Éden » donnant un nom à toutes les nouvelles plantes qu’ils découvraient, ainsi qu’aux animaux bêtes et bestioles.

EL-SHADDAÏ réveilla Sammaël et les siens, et les jeta hors des Cieux leur donnant pour vivre tout le Territoire de la Terre et de ses environs, et depuis ce « Temps » Sammaël est le Roi de la Terre, et gouverne ses environs, donc son territoire de promenade, si je puis m’exprimer ainsi comprend la Galaxie de la Terre et des environs de cette Galaxie. Nous sommes dans « l’Espace » cela ne l’oublions pas alors comment délimité les environs d’un territoire comme une Galaxie ?

Sammaël et les siens enseignèrent eux aussi les humains et il arriva parfois que les plantes du mal grâce à l’intelligence de l’humain firent du bien, mais le contraire exista aussi. Ils apprirent aux humains l’art de la divination avec toutes sortes de choses, en passant par les cartes, les entrailles de poissons, les os de poulet, mais aussi les astres, l’envoûtement, les dévotions aux Dieux par les images taillées, et les grandes fêtes ou l’iniquité de l’humain était poussée à son maximum par de grandes débauches, où le sexe était Roi par l’adoration au Dieu Priape.

Aujourd’hui, XXIème siècle, la royauté de Sammaël sur la Terre n’est plus à démontrer, car il a su se déguiser en « Ange de Lumière » avec toutes ses « Saintes » sorties dans tous les Continents de la Terre, dans toutes les religions où l’idolâtrie va vers son maximum, et en même temps la perte de spiritualité par les humains, avec un nombre croissant de jour en jour disant que « Dieu », c’est-à-dire EL-SHADDAÏ n’existe pas et n’a jamais existé.

Avec l’aide de l’humain et grâce à l’humain, Sammaël ne serait-il pas entrain de gagner son « Défit » ?

Mais il y a toujours, depuis Noé, un petit nombre d’humains sur la Terre qui reste fidèle à El-Shaddaï et à cause de ce petit nombre, Sammaël est en grande colère car il ne sait pas comment les combattre car ils sont libres, comme lui l’ai et l’a été, et à cause de cette liberté inattaquable, car chacun, individuellement, est libre de son choix, il ne peut pas les anéantir.

Dans les dernières décennies, quand l’humain sera arrivé au paroxysme de son iniquité, que le frère tuera son propre frère, puis sa sœur, que le père ira dans le lit de sa fille, la mère dans le lit de son fils, que la majorité des humains pratiqueront le contre-nature car l’humanité entière sera pire que les villes de Sodome et Gomorrhe, que la nature ne donnera plus son fruit en son temps, les saisons n’étant plus des saisons, quand la pluie tombera en abondance dans des endroits où elle ne devrait pas tomber, comme les déserts et qu’elle ne surviendra plus dans les terres de cultures et de forêts, quand tout cela arrivera sur la Terre, alors vous, le fidèle petit groupe d’humains sur la Terre, vous saurez que votre libération est proche, mais Sammaël et ses Serviteurs aussi savent que la fin de leur emprise sur l’humain, sur toute la terre de la Terre vient à son terme, alors ils vous chercheront et seront aveugle, car c’est ce petit groupe d’humains éparpillé sur toute la Terre qui contrarie ses plans, surtout que Sammaël a toujours dit que si, il n’arrivait pas à ses fins, il détruirait la Terre en trois jours.

 Je vous le dis quand tous ces « Signes » viendront dans la même décennie, alors vous « Fidèles des Fidèles », vous les « Serviteurs, les Justes d’EL-SHADDAÏ » vous saurez que c’est le jour de la colère de votre « Dieu SHADDAÏ », que Sammaël et les Siens seront en rage contre vous, vous cherchant par toute la Terre sans en trouver aucun, pour vous donner la mort définitive.  Si par mégarde un de ces fidèles venait à être tués, il serait ressuscité sur le champ.

Après cette période de chaos, de massacre, de haine où le sang des humains fera des rivières et des fleuves, l’humain commencera à ressusciter.

Longtemps après les premiers ressuscités, El-Shaddaï soumettra les humains à la dernière épreuve afin de connaître leur fidélité en libérant Sammaël et les Siens. Comme aujourd’hui, pas de torture, pas de menace, sachant qu’ils leur restent un court moment, ils se serviront de tous les artifices qui sont dans leurs mains.

En parlant de l’humain EL-SHADDAÏ a fait écrire :

« Je les épurerai comme le fondeur épure l’or précieux, ils seront mon Peuple car le péché n’existera plus, ils paîtront dans l’herbe grasse ayant comme Pasteur mon Fils, leur Roi, et éternellement, perpétuellement, ils vivront en harmonie avec tous les animaux de la Terre ceux-ci faisant allégeances à l’homme. »

Tout ce qui vient d’être écrit se réalisera, mais j’écris encore ceci, dans cette dernière épreuve où le péché n’existe plus sur la Terre, car par son sacrifice, remplaçant le « petit bétail », Jésus le Nazaréen mourut sur la croix objet de la torture romaine, la crucifixion, et trois jours après, par la volonté de son Père EL-SHADDAÏ, qui le ressuscita, devenant ainsi le vainqueur des Ténèbres et de même rachetait la transgression des deux premiers humains responsables de la mort suite à leur désobéissance.

Pendant cette période très courte où Sammaël et les Siens sachant qu’ils vont à la mort définitive, vont s’acharner sur l’humain pour en entraîner le maximum dans la mort définitive avec eux, et, beaucoup de fidèles d’EL-SHADDAÏ de la première heure tomberont, car Sammaël les attaquera sur leurs points faibles et eux, comme les premiers humains, connaissant la sentence, choisiront quand même les voies de Sammaël, à cause de la vanité, de l’orgueil choisissant honneur, richesses, luxure, oubliant les bienfaits d’EL-SHADDAÏ, ces Lois et Préceptes ainsi que tous les Enseignements de son Fils Bien-Aimé, Jésus le Nazôréen.

Pourtant là, à cette seconde mort, il n’y aura pas de ressuscité, car c’est une mort définitive, sans pardon, car l’être humain n’aura pas d’excuse puisqu’il sera parfait comme Jésus le Nazaréen, comme Adam et Ève, avant leur transgression, c’est lui volontairement qui choisira sa destiné ! …

Je viens de vous écrire des lignes avec les « Signes » Apocalyptiques, mais aussi des lignes de joie, de bonheur où la terre de la planète Terre donnera du fruit afin que la famine ne soit plus sur cette Terre, tout comme la maladie, celle-ci découlant de l’autre.

Alors il est juste de mettre l’Humain à l’épreuve une dernière fois, car ceux qui resteront, seront fidèle pour l’éternité, puisqu’ils ont su résister aux faveurs mirobolantes de Sammaël et des Siens, qu’ils ont su résister dans l’adversité. Sammaël et les Siens seront jetés dans le néant pour que plus jamais, éternellement le péché, le mal, ne soit sur la magnifique Terre créé pour l’humain.

Je sais que tout ce que je viens d’écrire le fut sur la Terre dans des codex, Lettres, Épîtres, Évangiles, par le premier des « Scribe » humain, je cite Hénoch, mais aussi par Moïse, les Prophètes, les Apôtres de Jésus le Nazaréen, ce dernier n’ayant jamais écrit une ligne à part le nom de son Père dans le sable, et les tous premiers Disciples qui en donnèrent confirmation.

Je certifie l’exactitude de ce que je viens d’écrire, car je le possède dans mon cœur et mon esprit, et par celui-ci je rédige pour votre connaissance, mais je vous promets que je reviendrai certainement sur ces lignes apocalyptiques avec des références, car pourquoi vous mentir, pourquoi affabuler, jouer les hâbleurs, qu’est-ce-que je gagnerai, rien !, puisque vous me connaissez que par le pseudonyme de « Grandeloupo », et ma conscience !, comment aurai-je le courage de vous écrire sur ce Dieu unique EL-SHADDAÏ, et pensez-vous sincèrement qu’il me laisserait consigner des fadaises ? Impossible ! Comme à mon habitude, vous mes semblables je vous laisse juge, car je pense sincèrement que ce Dieu Shaddaï que je vénère et adoreme jugera sûrement plus sévèrement que vous et que pour moi le mensonge signifie la « Mort » certaine et définitive, c’est l’autoroute pour le « Néant » !...

Je reviens donc aux écrits de Saül de Tarse, Disciple de Jésus le Nazaréen, apôtre, et non Apôtre, car il fut un grand messager pour notre Roi, à son époque.

Notre enseignement pour trouver le chemin qui mène à ce Dieu seul et unique, sont les Évangiles mais aussi les Lettres et Épîtres des Apôtres et Disciples diffusées dans les premières décennies de la mort de Jésus le Nazaréen.

 Je le répète souvent, « seul et unique Dieu », car « Il » est incrusté dans les dogmes de la chrétienté, cette « Trinité »voulant dire « un », alors que pour moi une trinité c’est « trois » et pas un, et le dogme chrétien fait avaler à ses ouailles cette impossibilité évidente, ainsi le Père « Dieu »,avec le Fils « Dieu »,plus le Saint-Esprit ou Esprit-Saint « Dieu » ne font qu’un « Dieu », mais vous constaterez que le Dieu « Dieu »  devient « DIEU » pour lui-même, ce qui est une aberration dans l’illogisme.

La religion hindou a au moins cette honnêteté de faire une « Trimurti » avec les dieux Brahmâ, Vishnou, Shiva, qui donne le Dieu seul, le « Brahman » dans l’ensemble nommé le « Shivaïsme. ».

Par cette remarque, je voulais écrire « nous », mais je tiens à vous laisser la liberté de conscience donc je vais dire « je » car cela n’engage que ma liberté de conscience, vous laissant libre de votre raisonnement donc, je constate que la chrétienté a comme fondation le mensonge, refusant d’admettre la trilogie de leur « Dieu », dieu Père, dieu Fils, dieu Esprit-Saint.

En faisant une religion « Trinitaire » la chrétienté dans son ensemble en fait une religion idolâtre, même pour le protestantisme qui a pour « Sceau », dans leur « Temple », juste une croix de bois, prétextant que Jésus-Christ n’avait plus lieu d’être sur la croix puisque son corps le jour de l’Ascension était partie rejoindre son Père, mais devant ces morceaux de bois formant une croix, les fidèles prient la  matière espérant que celle-ci… !

 Devant El-Shaddaï il n’y a pas de « grands idolâtres » ou « petits idolâtres », mais des « idolâtres » simplement. De plus cette religion accepte ce fameux « Esprit-Saint ou Saint-Esprit » qui n’a aucune existence réelle, sauf dans l’esprit inventif des humains, qui se servent de ce mythe pour rendre leurs semblables en servitude à leur intention.

Je continuerai ces écrits bibliques dans le prochain chapitre.

En attendant je vous laisse à vos vérifications et remarques

Portez-vous bien !

Salutations cordiales !

 

Sig : JP.G. dit « GRAND-LOUP » ou « GRANDELOUPO »

Les commentaires sont fermés.