Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/05/2015

Nom, Enseign. Chap. N° 5 - Un Dieu unique, un Peuple unique

bibliomanuscrit - Livre d'Énoch.jpgHist. Nom : Jésus le Nazôréen – Ses Enseignements

 

Toutes les semaines je vous écris pour vous parler de celui qui est au-dessus de notre tête que nous ne voyons pas, mais que notre subconscient nous fait sentir sa présence comme celle de tous les vivants invisibles à l’œil humain. Peu importe la religion ou ceux que l’on nomme « athée », sur ce point précis la religion musulmane à raison, l’athéisme n’existe pas, tout être humain croit en une force supérieur à lui, voilà pourquoi il craint la mort. En effet, tout être humain quel qu’il soit, la couleur de la peau n’y est pour rien, craint la mort, car pour lui c’est une inconnue, et selon notre vie, quand l’heure de la mort sonne tout être humain pense alors qu’il existe un « DIEU ». Nous être humain nous sommes sa ressemblance sur la terre et pour ainsi dire nous sommes nous aussi des « Dieux » puisque nous créons, modelons, sculptons, inventons, tout comme celui qui est au-dessus de notre tête.

Pour ce faire connaître il choisit un peuple qui fut la descendance d’un homme. A ce peuple, il fit un nombre incalculable de signes pour prouver à cet humain sa force et sa volonté, mais l’humain est ingrat dans le plus profond de lui-même.

Alors je vous laisse lire !

 

Dernières phrases du chapitre précédent.

Dans le contexte des écrits c’est la mère qui demande à Jésus le Nazôréen que ses fils soient, dans le règne de celui-ci l’un assis à droite, l’autre assis à gauche et ceux-ci acquiescent volontiers, mais le font-ils par amour ou pour la gloire, le fait ait que, Jésus le Nazôréen de son vivant les gardera près de lui.

L’humilité que Jésus le Nazaréen prône dans sa « Parabole » ressemble plus à de la modestie, discrétion, simplicité, sans avoir un sentiment de faiblesse. Là son enseignement est juste car pas besoin d’être médiocre pour être humble, car un être humain médiocre n’est pas obligatoirement décent.

 

Volet N° V

Dieu unique, Peuple unique

Pour moi l’humilité signifie que nous devons rester à notre place, la vanité et l’orgueil sont des péchés qui mènent obligatoirement aux disputes et à la guerre, tout comme l’abaissement de soi-même qui un jour ou l’autre amène à la révolte, alors nous pouvons vivre aisément dans le respect de nos semblables, simplement, sans jouer les paons, restant réservé, ayant aussi une certaine retenue avec nos prochains moins huppés, moins fortuné que nous, nous mettant à leur niveau avec mesure, décence et amour.

Comme souvent je l’écris, et encore une fois je réitère, tout ce que nous faisons et pensons est régit par le cœur et l’esprit, la pensée, réflexion, raisonnement, mais aussi nos déductions, justifications, manifestations, dialectique, argumentation, maïeutique, art d’une philosophie socratique de poser des questions à un interlocuteur afin de lui faire avouer ses vérités interne, réfutation, objection, méthode, théorie, synthèse, incohérence, paralogisme, témoignage, etc, tout cela est administré à l’intérieur du cerveau, mais régenté avec le cœur que nous le voulions ou pas, l’un ne fonctionne pas sans l’autre.

Le sermon sur la montagne de Jésus le Nazaréen ayant comme spectateur et interlocuteur le début des humains qui seront ses Disciples, et une foule disparate d’hommes, femmes, enfants, vieillards, en est une remarquable preuve, car à tous, il disait qu’ils étaient magnifiques, puis il les comparaissait à du sel, à une lampe qui brille dans la nuit, à une ville en haut d’une montagne et enfin à la Loi et aux Prophètes.

Beaucoup de vous, mes semblables, sont de confession chrétienne, et quand j’écris chrétienne je pense aux catholiques, mais aussi aux orthodoxes qui sont chrétiens comme les catholiques, et il y a aussi toute la mouvance protestante du Baptiste, Témoins de Jéhovah, Évangélique, Luthérien et Calviniste, Scientologue et tous « les Jésus en sauce », ainsi que les Ordres Monastiques de tous poils hommes et femmes tous chrétiens, tous adorateurs de la croix, qui acceptent comme guide l’Ancien Testament et le Nouveau Testament et qui doivent mettre en pratique les « Lois » qui sont imprimées dessus.

Jésus le Nazôréen n’est pas né d’une femme, il n’existe pas sur la Terre, alors qu’est-ce qu’il y a sur cette Terre comme religion représentant le Dieu unique ?

Il existe une multitude de Dieux et Déesses qui ont chacun leur Temple de prières avec comme il se doit leurs Prêtres. Seul un pays, si l’on peut encore appeler cela un pays, je dirai plutôt une région du Bassin Méditerranéen nommé Palestine qui est envahie au gré des Empires depuis plus de sept cents ans. Dans cette région occupée par les Perses, Grecque, et maintenant Romaine existe un peuple hébreu composé de douze tribus qui sont dans l’incapacité de rester unie et qui ont pourtant le même Dieu. Ce peuple vécu heureux pendant plus de quatre cents ans où il était craint de tous les Pays Méditerranéens avec leur Dieu unique et l’Arche qu’il possédait. Le « Nom » de ce Dieu unique fut rendu tabou par les Grands Prêtres à partir du huitième siècle avant J-C. Ce Dieu que les hébreux nomment aujourd’hui, soit Yahvé, soit Élohim selon si l’on fait partie des hébreux de la Diaspora, soit des tribus de Juda ou Benjamin. De tous ces siècles d’histoire de ce Peuple et de ce Dieu est né l’Ancien Testament qui comporte comme je l’ai écrit, l’histoire, mais surtout des Lois que ce peuple hébreux et tous les humains qui croyaient en ce Dieu devaient respecter.

Ce Peuple ingrat envers ce Dieu récolta ce qu’il avait semé et comme les prophètes l’annoncèrent, il fut dispersé sur toute la surface de la Terre et son « Symbole » terrestre, Jérusalem, fut complètement détruit en l’an 70 de l’EC. Il faudra attendre le grand génocide de ce Peuple par Hitler pour qu’en 1948 les anglais en accord avec leurs alliés recréent le pays d’Israël en Palestine comme à son origine sauf pour la ville de Jérusalem, déclaré ville sainte, et divisé en deux une partie, arabe et l’autre juive.

Les Prophètes de ce peuple annoncèrent l’arrivé d’un Messie qui sauverait l’humanité de toute la Terre, plus uniquement eux, les hébreux, mais les humains de toutes les Nations de la Terre et que ce Dieu unique ne choisirait plus un peuple, se seront les humains de la Terre qui formeront son « Nouveau Peuple » avec une « Nouvelle Alliance » car la déception du comportement de ce peuple choisi fut trop grande pour Lui, alors qu’il existait sur la Terre un petit nombre d’humains qui le cherchait.

Isaïe IX : 1-6

« Le peuple qui marchait dans les ténèbres a vu une grande lumière, sur les habitants du sombre pays, une lumière a resplendi.

Tu as multiplié la nation, tu as fait croître sa joie; ils se réjouissent devant toi comme on se réjouit à la moisson, comme on exulte au partage du butin.

 Car le joug qui pesait sur elle, la barre posée sur ses épaules, le bâton de son oppresseur, tu les as brisés comme au jour de Madiân.

Car toute chaussure qui résonne sur le sol, tout manteau roulé dans le sang, seront mis à brûler, dévorés par le feu.

 Car un enfant nous est né, un fils nous a été donné, il a reçu le pouvoir sur ses épaules et on lui a donné ce nom : « Conseiller-merveilleux, Admirable, Fils du Dieu-fort, Prince de Paix »,  pour que s'étende le pouvoir dans une paix sans fin sur le trône de David et sur son royaume, pour l'établir et pour l'affermir dans le droit et la justice. Dès maintenant et à jamais, l'amour jaloux d’EL-SHADDAÏ Sabaot fera cela. »

Je pense que vous avez remarqué l’annonce prophétique sur la venue d’un enfant, un fils qui sera nommé « Conseiller merveilleux, Admirable, Fils du Dieu fort, Prince de Paix » et qui sera affermi dans le droit et la justice.

Comme les Paraboles de Jésus le Nazôréen l’expliquaient, ce peuple tortura et tua ses Prophètes et quand le Messie arriva il ne crut pas à sa venue malgré les « signes » de puissance de celui-ci. Aujourd’hui, au vingt unième siècle, ce peuple attend toujours un Messie qui les sauvera de leurs tourments.

Simplement que le Messie en question, le Oint d’EL-SHADDAÏ, est venu sur cette Terre pour sauver l’humain « du » péché de celui-ci. Il est venu abolir « le » péché originel, celui qui est la cause de la mort de l’humain, la transgression volontaire d’une Loi, une seule Loi, par les deux premiers humains, homme et femme confondu, qui ont amené la « Mort » sur la Terre pour eux et leur descendance, voilà ce qu’est venu anéantir, annihiler Jésus le Nazôréen ce Oint d’El-Shaddaï en ressuscitant le troisième jour après sa mise au tombeau.

La mort venait d’être vaincue, mais pour que cela soit effectif sur le genre humain, il faudra attendre le « Jour d’EL-SHADDAÏ » le « Jour de sa colère » pour qu’il enferme Sammaël et ses partisans pendant un certain « Temps », et introniser son unique Fils comme Roi de la Terre, certains humains ayant gagnés leur résurrection par leurs actions terrestres.

Isaïe XI : 1-10

 « Un rejeton sortira de la souche de Jessé, un surgeon poussera de ses racines.

Sur lui reposera l'Esprit d’El-Shaddaï, (de Yahvé), esprit de sagesse et d'intelligence, esprit de conseil et de force, esprit de connaissance et de crainte d’El-Shaddaï (de Yahvé) : son inspiration est dans la crainte d’El-Shaddaï (de Yahvé). Il jugera mais non sur l'apparence. Il se prononcera mais non sur le ouï-dire.

Il jugera les faibles avec justice, il rendra une sentence équitable pour les humbles du pays. Il frappera le pays de la férule de sa bouche, et du souffle de ses lèvres fera mourir le méchant.

La justice sera la ceinture de ses reins, et la fidélité la ceinture de ses hanches.

Le loup habitera avec l'agneau, la panthère se couchera avec le chevreau. Le veau, le lionceau et la bête grasse iront ensemble, conduits par un petit garçon.

La vache et l'ourse paîtront, ensemble se coucheront leurs petits. Le lion comme le bœuf mangera de la paille.

Le nourrisson jouera sur le repaire de l'aspic, sur le trou de la vipère le jeune enfant mettra la main.

On ne fera plus de mal ni de violence sur toute ma montagne sainte, car le pays sera rempli de la connaissance d’El-Shaddaï (de Yahvé), comme les eaux couvrent le fond de la mer.

Ce jour-là, la racine de Jessé, qui se dresse comme un signal pour les peuples, sera recherchée par les nations, et sa demeure sera glorieuse »

Cette prophétie d’Isaïe, dans le monde que nous vivons aujourd’hui, prête à rire, et pourtant c’est une admirable prédiction, qui se réalisera, de cela, je suis peut-être vaniteux, j’en suis sûr, car tous les desseins d’EL-SHADDAÏ s’accompliront !

Et pour le jour de la colère d’EL-SHADDAÏ, voilà ce qui est écrit à l’intention des humains, ceux-ci ne pourront pas dire j’ignorais je ne savais pas alors que cela est écrit afin que tout humain puisse le lire.

Isaïe II : 7-22

« Le pays s'est rempli d'argent et d'or, ses trésors sont sans limites. Le pays s'est rempli de chevaux, ses chars sont sans nombre, le pays s'est rempli de faux dieux, eux se prosternent devant l'œuvre de leurs mains, devant ce qu'ont fabriqué leurs doigts.

Le mortel s'est humilié, l'homme s'est abaissé : ne les relève pas!

Va dans le rocher, terre-toi dans la poussière devant la Terreur d’EL-SHADDAÏ (de Yahvé), devant l'éclat de sa majesté, quand il se lèvera pour faire trembler la terre.

L'orgueil humain baissera les yeux, l'arrogance des hommes sera humiliée, El-Shaddaï (Yahvé) sera exalté, lui seul, en ce jour-là.

Oui, ce sera un jour d’El-Shaddaï (de Yahvé) Sabaot sur tout ce qui est orgueilleux et hautain, sur tout ce qui est élevé, pour qu'il soit abaissé, sur tous les cèdres du Liban, hautains et élevés, et sur tous les chênes de Basân, sur toutes les montagnes hautaines et sur toutes les collines élevées, sur toute tour altière et sur tout rempart escarpé, sur tous les vaisseaux de Tarsis et sur tout ce qui paraît précieux.

L'orgueil humain sera humilié, l'arrogance de l'homme sera abaissée, et El-Shaddaï (Yahvé) sera exalté, lui seul, en ce jour-là.

Les faux dieux, en masse, disparaîtront.

Pour eux, ils iront dans les cavernes des rochers et dans les fissures du sol, devant la Terreur d’EL-SHADDAÏ (de Yahvé), devant l'éclat de sa majesté, quand il se lèvera pour faire trembler la terre.

En ce jour-là, l'homme jettera aux taupes et aux chauves-souris ses faux dieux d'argent et ses faux dieux d'or, ceux qu'on lui a fabriqués pour qu'il les adore, il s'en ira dans les crevasses des rochers et dans les fentes des falaises, devant la Terreur d’EL-SHADDAÏ (de Yahvé), devant l'éclat de sa majesté, quand il se lèvera pour faire trembler la terre.

Tenez-vous à l'écart de l'homme, qui n'a qu'un souffle dans les narines !

A combien l'estimer ? »

 Je viens de vous poser des versets sur le jour de colère d’El-Shaddaï, alors que je suis sur l’enseignement de son Fils unique, engendré deux fois si j’ai le droit d’écrire cela, car il fut sorti du néant une première fois, le jour que son Père Céleste l’a engendré aux Cieux par sa propre volonté, sa force d’Intelligence où il l’a conçu dans ses propres chaires, si je peux m’exprimer ainsi, créant le secret de la fécondité féminine avec l’alchimie du développement de la vie interne du ventre de la femelle pour les mammifères, ce qui a permis que son fils soit engendré une seconde fois dans le ventre d’une femme car il n’y a aucune difficulté pour ce Dieu de la création à déposer un spermatozoïde dans l’ovule féminin.

Mais en premier, ce Dieu unique, Créateur de tout l’Univers nous a laissé des Enseignements et Lois pour nous diriger avec notre esprit et notre cœur sur cette Terre qui aurait dû rester merveilleuse, un Paradis pour l’humain, dans des écrits qui ont l’épaisseur d’une Bible. En effet si nous prenons toutes les histoires qui sont écrites dans ce livre que nous nommons Ancien Testament, chacune d’elle correspond à une Lois, un enseignement de vie.

Selon l’état d’esprit de chacun, certains penseront que ce Dieu qui choisit un « Peuple » pour l’exemple est un Être machiavélique et qu’il s’est amusé avec les humains qu’il a créé par sa propre volonté pour en faire ses jouets, et d’autres, eux penseront que ce Dieu unique est un Dieu d’amour, remplit de compassion, attentif, patient, miséricordieux, bienfaisant, indulgent, magnanime pour ce « Peuple » ingrat, mais aussi pour la race humaine qui, depuis la création des deux premiers humains, son plus bel ouvrage, il n’a eu que déception sur désillusion, engendrant toute l’amertume, la rancœur pour le genre humain ne recevant comme remerciement que désœuvrement, déception, irritation, regret, angoisse, honte, écueil et affliction.

Comme vous vous en doutez, je parle de ce Dieu unique, seul, que je nomme comme Abraham, EL-SHADDAÏ, « Dieux au-dessus des Montagnes », que les hébreux nomme Yahvé ou Élohim, et que la chrétienté nomme vulgairement « Dieu », c’est le Dieu « Dieu », et que les musulmans nomme Allah ou El-Ilah.

Depuis les années 1960, 1970, la race humaine c’est enfermée dans ce que nous nommons le péché. En effet, depuis ces dates, force est de constater la dépravation de la race humaine, drogue, tabagisme, beuverie, fornication sont les actions de nos jeunes. Quant aux parents qui ont ou sont en approche de la quarantaine, l’hypocrisie, le mensonge, l’argent, l’adultère sont leurs actions quotidiennes, sans parler de l’augmentation de l’homosexualité, de la pédophilie, mais aussi de la perte de foi, ne sachant plus vers quels Dieux se tourner.

Je suis un menteur ! Certes non, il suffit de regarder, constater cette dépravation de l’humain.

Espérant que cette lecture fut instructive et intéressante pour votre raisonnement personnel, et qu’elle vous permet de vous approcher de ce Dieu unique que je nomme comme Abraham, EL-SHADDAÏ, portez-vous bien !

Salutations cordiales à tous !

 

Sig : JP.G. dit « Grand-Loup » mais plus souvent « GRANDELOUPO »

Les commentaires sont fermés.