Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/12/2014

Fêtes fe fin d'année Chap. N° 3 - Étrange ! Les Hébreux sont ...

Rel-GP entrant dans le Sain des Saints.jpg

Les fêtes de fin & début d’année

A l’origine, quand l’humain façonné, modelé, sculpté par les mains de ce Dieu seul et unique, El-Shaddaï, et qu’il fut posé sur la Terre, il était parfait en tout, corps, matériel, et esprit, spirituel. Après la transgression volontaire de la femme, puis de l’homme par faiblesse devant cette dernière, le sang qui transporte la vie était parfait pour que l’humain vive éternellement, mais le grain de sable de la dégénérescence par cette violation du seul interdit mettait ce sang dans l’imperfection entraînant la mort. Le sang transportant la vie de l’humain se détériore à la vitesse de sa multiplication ainsi que sa perfection générale. Une chose est sûre, si EL-SHADDAÏ ne fait rien l’humain va vers sa propre destruction, car le sang sera tellement dégénéré qu’il ne transportera plus la vie et l’humain s’éteindra de la surface de la Terre !

Mon raisonnement est mauvais ? Certes non !

Constatez par vous-même ! A l’ère de Jésus le Nazaréen vous pouviez vous marier entre cousin germain sans que votre progéniture soit trisomique. En l’an 1800 de l’EC cela faisait déjà des enfants légèrement trisomiques avec des mariages entre cousins du second degré. En 1910 la planète Terre comptait un milliard huit cents mille âmes, aujourd’hui en 2014 nous sommes sept milliards d’humains. La consanguinité même minime entraîne sur la progéniture du couple des dérèglements prouvant l’exactitude de ce que je viens d’écrire ci-dessus.

Par ce raisonnement, regardant tout ce qui se produit en ces jours sur la planète Terre, je certifie que le prélude de certaines prophéties est en cours à l’heure que j’écris et à l’heure où vous me lirez.

L’année prochaine je vous dévoilerai les prophéties, pour l’instant je vous laisse à votre lecture ci-dessous sur le christianisme afin que de vous-même vous recherchiez le chemin qui mène vers ce Dieu seul et unique.

 

Noël, 1er jour de l’année

 

Dernières phrases du chapitre précédent

 

Je vous ai conté très rapidement dans l’histoire des Cieux la naissance du « Mal »

 Je reconnais que mes écrits sur le « Déluge » obligent tous lecteurs à une réflexion qui lui sera personnelle, selon son cœur, son « esprit » c’est-à-dire son raisonnement et sa foi envers un Être Suprême qui est supérieur à toutes les choses de l’Univers, mais qui prouve aussi notre degré d’ignorance.

N’oublions pas que le livre « Bible » est un codex misogyne, phallocentrique, où la femme doit avoir un droit de réserve, voilà pourquoi il n’est question que des trois fils de Noé, et comme déjà écrit, certains livres apocryphes font allusions aux filles de Noé. De plus il est logique de penser que ce « Livre » ne parle que des enfants qui sont restés en accord avec les Lois du Créateur. Pour moi je suis convaincu, et j’ai la certitude que pour construire cet immense bâtiment de bois ils étaient plus de quatre hommes.

 

Chapitre N°3

Étrange !

 

Les Hébreux toujours présents

Je me réfère à un humain très réputé dans le monde scientifique surtout dans son domaine de la paléontologie et la géologie je parle du Docteur Hans-Joachim Zillmer qui écrit :

« Quand un scientifique . . . en blouse blanche, fait une remarque quelconque destinée au grand public, alors on ne le comprend peut-être pas, mais dans tous les cas on le croit . . . Ils possèdent le monopole de la formule -  « Il est scientifiquement prouvé » - cette formule magique semble exclure d'emblée toute possibilité de contradiction… »

Cet homme à la réputation mondiale pose ces questions qui sont intéressantes pour un homme de foi :

« Comment expliquer que les côtes de l'Antarctique figurent sur les cartes maritimes anciennes, comme si elles n'avaient jamais été recouvertes de glace ?

Comment expliquer aussi ce sceau sumérien, vieux de 4 5 00 ans, qui montre l'emplacement de toutes les planètes du système solaire alors qu'à l'époque on ne pouvait même pas les distinguer à l'œil nu ?

Et comment justifier les traces de pas humains à côté de celles d'un dinosaure, découvertes par centaines dans les plaines texanes de la Paluxy River et ailleurs dans le monde ? »

Et encore plus étonnant par cet autre humain spécialiste des animaux antédiluviens qui prouve la coexistence de certains animaux et des hommes.

Paul C. Serena expert en sauriens écrit

« J’ai trouvé récemment des os pétrifiés de dinosaures, de sauriens aquatiques et de crocodiles primitifs géants dans la même couche de la surface du Sahara, où se trouvait en même temps un os de vache et des os humains pétrifiés. L'ère tertiaire séparant prétendument la coexistence des dinosaures et des hommes constitue une période fantôme. Qui dit crocodile dit obligatoirement de l’eau en grande quantité. »

Je suis entrain d’écrire sur les festivités du Solstice d’Hiver, et me voilà parti sur le « Déluge ». Pardonnez-moi de tout mélanger, mais tout ce tient car à la lecture des notes de certains scientifiques, je suis maintenant convaincu que le « Déluge » planétaire a existé. Alors l’histoire sur la dispersion soudaine des humains selon leur aspect et leur idiomes devient de plus en plus plausible au fur et à mesure des découvertes scientifiques des paléontologues réputés de bonne foi ainsi que les géologues et archéologues qui par leurs découvertes viennent certifier cette dispersion humaine par la morphologie squelettique du genre humain.

Demandez à un expert scientifique d’une morgue, qui selon le squelette, vous donnera l’origine de l’humain, si il est asiatique, européen, indien, africain, américain du nord, du sud, peau-rouge, homme, femme etc… Tout ce système squelettique de l’humain détruit toute évolution, et nous oblige à reconnaître qu’à un moment donné la morphologie de l’humain changea brusquement d’après son aspect. Tous tellement différent et pourtant semblable puisque la machine humaine est exactement la même et le sang qui est la vie est inchangé, rouge pour tout le monde.

Tous ces humains qui se sont dispersés, ne croyait au départ qu’à un seul « Dieu ». C’est par la suite qu’ils commencèrent à invoquer les astres et particulièrement les deux luminaires de la Terre.

A l’ère d’Abram, qui portera plus tard le nom d’Abraham, les humains croyaient en une multitude de divinité. Son père Térakh était un adorateur du Dieu « Sîn », le Dieu Lune, voilà pourquoi il quitta la cité de Ur à coté de Babylone pour monter vers la source de l’Euphrate ou il y avait la cité d’Harân, qui s’écrit aussi « Harran », ville pastorale, et ces nomades, comme le clan de Térakh, étaient appelés les « Hébreux » qui signifiait « Ceux qui passent »

A Babylone et toutes les cités mésopotamiennes adorent la Déesse Mère sidérale, Astarté qui porte le nom de Ishtar, né au solstice d’hiver vers le 25 Décembre, nommé aussi Reine des Cieux, épouse de Baal, qui porte le nom deDumuzi, Tammuz, voilà pourquoi elle est la Déesse de la fertilité, des semailles, et tout ce qui touche à la reproduction, à la fécondité, mais aussi de la guerre car c’est une Déesse belliqueuse d’où ces sacrifices d’enfants, de vierges en son honneur et celui de son époux. Jérémie XIX : 5, « Car ils ont construit des hauts lieux de Baal, pour consumer au feu leurs fils, en holocauste à Baal; cela je ne l'avais jamais ordonné, je n'en avais jamais parlé, je n'y avais jamais songé ! », XXXII : 35, « Ils ont construit les hauts lieux de Baal dans la vallée de Ben-Hinnom pour faire passer par le feu leurs fils et leurs filles en l'honneur de Molok ce que je n'avais point ordonné, ce à quoi je n'avais jamais songé : commettre une telle abomination pour faire pécher Juda ! »

Dans la péninsule arabique il est dit qu’elle c’est transformée en une pierre noire et elle est confondue avec la météorite  qui c’est enchâssée dans un quadrilatère. C’est cette fameuse « Pierre Noire » que les musulmans adorent à la Mecque en faisant sept fois le tour, récitant des incantations au Dieu « Al-Ilah » transformé en « Allah » par ce fin politicien et homme de guerre « Abu-Kasim-Muhammad » nommé vers sa quarantième année « Mahomet ».

L’humain de cette époque, deux millénaires avant Jésus le Nazaréen, avait par son apparence, mais aussi au niveau intelligence, et de ses défenses immunitaires un reste certain de la perfection adamique, le sang n’étant pas encore à un degré de détérioration important puisque les frères et sœurs qui concevaient un enfant suite leur relation sexuel n’en faisaient pas des trisomiques comme de nos jours, et il était courant d’avoir des mariages entre cousins germains sans risque d’avoir un enfant difforme où ayant une tare cérébrale.

Ce qui prouve que le sang était encore pur si je puis m’exprimer ainsi.

A l’ère de Jésus le Nazaréen le mariage entre frère et sœur était interdit car leur progéniture commençait à avoir des problèmes de conception. Le sang n’avait plus la pureté de l’époque sumérienne, akkadienne, du Moyen-Égypte, ce que nos chercheurs nomment « l’âge de bronze ».

Un clan dénommé « les Hébreux », « Ceux qui passent », les descendants d’Abraham, suite à une famine très dure en Palestine et dans la Péninsule Arabique durent se réfugier en Égypte et ils y restèrent quatre cents ans. Le clan « Hébreux » devint un peuple « en terre étrangère », mais pas n’importe quel « Peuple » puisqu’il fut choisit comme tel par le seul et unique Dieu de l’Univers, celui qu’Abraham et ses descendants nommaient EL-SHADDAÏ en pays d’Égypte.

Genèse XVII : 1-7

« Lorsqu'Abram eut atteint quatre-vingt-dix-neuf ans, Yahvé lui apparut et lui dit :

« Je suis El Shaddaï, marche en ma présence et sois parfait.

  J'institue mon alliance entre moi et toi, et je t'accroîtrai extrêmement. »

Et Abram tomba la face contre terre. Dieu lui parla ainsi :

« Moi, voici mon alliance avec toi : tu deviendras père d'une multitude de nations.

Et l'on ne t'appellera plus Abram, mais ton nom sera Abraham, car je te fais père d'une multitude de nations.

Je te rendrai extrêmement fécond, de toi je ferai des nations, et des rois sortiront de toi.

J'établirai mon alliance entre moi et toi, et ta race après toi, de génération en génération, une alliance perpétuelle, pour être ton Dieu et celui de ta race après toi. »

Faites bien attention à ce texte biblique ci-dessus qui annonce prophétiquement que la descendance d’Abram deviendra un « Peuple » et qu’El-Shaddaï sera leur « Dieu »

Moïse au Mont Sinaï où il y resta quarante jours et quarante nuits

Exode VI : 2-3

« EL-SHADDAÏ parla à Moïse et lui dit :

« Je suis Yahvé.

Je suis apparu à Abraham, à Isaac et à Jacob comme El-Shaddaï, mais mon nom de Yahvé, je ne le leur ai pas fait connaître. » »

Comme vous pouvez le lire, je n’ai rien inventé, et comme le nom à l’origine n’est pas Yahvé, puisque le véritable « Nom » fut rendu tabou par la « Prêtrise », je le nomme comme Abraham et sa descendance jusqu’à Moïse, EL-SHADDAÏ, et je suis fier de le nommer ainsi puisque là était son véritable « Nom » pendant une époque.

Ce « Peuple Hébreux » va indirectement faire l’histoire du Bassin Méditerranéen.

En effet, l’histoire de ce peuple est tragique, mais fait étrange, a résisté à l’érosion du temps. Combien de « Peuples » et de civilisation ont disparu ? Eux les « Hébreux » que l’on appelle « Juif » en français, sont toujours là. Après la destruction de leur ville symbole Jérusalem en l’an 70 de l’EC, ils furent dispersés sur la Terre entière et leur pays Israël rayé des cartes pendant presque deux mille ans. Il a fallut le génocide hitlérien avec plus de six millions de juif décimés dans les camps de concentration, pour réveiller la honte mondiale devant l’horreur, et en 1948 leur redonner leur pays d’origine, une partie de la Palestine qui représentait l’ancien pays d’Israël et la capitale Jérusalem fut coupé en deux, une partie arabe et l’autre hébraïque où il restait comme un vestige un morceau de mur de l’ancien Temple que l’on nomma le mur des « Lamentations ».

Ceci est un mystère comme l’histoire de leur religion basée sur la fidélité humaine envers le « Dieu » « Créateur » de l’Univers, Fondateur des Lois de physique et chimie universelles, perpétuelles, sempiternelles, et « Créateur » de l’humain.

L’histoire de ce « Peuple » avec sont « Dieu » est là pour nous faire réfléchir à ce que nous sommes. Toute l’histoire de l’humain est contée dans ce livre que nous nommons « Ancien Testament ». En effet le comportement de l’humain est écrit là, dans cet « Ancien Testament » avec le Dieu de tout l’Univers, tout le Cosmos, Créateur de notre Galaxie avec son luminaire où tout ce tient comme raccordé par un fil invisible avec une planète « Bleue » appelée Terre que l’on reconnaît dans tout l’Univers, seul endroit où il y a la « Vie », traîtrise, fidélité jusqu’à la mort, iniquité, toutes les choses exécrables, abominables que l’humain peut faire, idolâtrie, parjure tout y est, tout à été dit, tout à été fait, il n’y a plus rien à dire, à croire que Sammaël au sujet de l’humain avait raison, il est indécrottable !

Mais, EL-SHADDAÏ aime cet humain, c’est son œuvre, son plus bel ouvrage de toute la création, par sa complexité physique et chimique, et par sa beauté puisqu’il la fait à son image à son reflet, à leur ressemblance, Père et Fils, et il le posa sur la Terre comme un « Dieu », car cet humain pouvait créer, inventer, sculpter, modeler, tout comme son créateur.

Alors je vais me faire des ennemis parmi les croyants de la chrétienté car je certifie qu’EL-SHADDAÏ créa l’humain et le façonna seul sans l’aide de personne.

Isaïe XIVL : 24

« Ainsi parle El-Shaddaï, ton rédempteur, celui qui t'a modelé dès le sein maternel, c'est moi, EL-SHADDAÏ, qui ai fait toutes choses, qui seul ai déployé les cieux, affermi la terre, sans personne avec moi. »

Isaïe XVL : 12, 18

« C'est moi qui ai fait la terre et créé l'homme qui l'habite, c'est moi qui de mes mains ai déployé les cieux, et qui ai donné des ordres à toute leur armée. »

« Car ainsi parle EL-SHADDAÏ, le créateur des cieux : C'est lui qui est Dieu, qui a modelé la terre et l'a faite, c'est lui qui l'a fondée; il ne l'a pas créée vide, il l'a modelée pour être habitée. Je suis EL-SHADDAÏ, il n'y en a pas d'autre. »

Ce livre dit pourtant que l’Homme, c’est-à-dire l’Humain fut façonné à son image, son reflet à Lui, El-Shaddaï, mais à leur ressemblance. Quelle ressemblance ? Celle du Père et du Fils, ou celle de tous les incorporels qui vivent dans les Cieux ?

Volontairement je prends la ressemblance du « Père et du Fils » puisque ce dernier fut engendré et non créé dans les Cieux. Toujours par les mêmes écrits, mais plus particulièrement les apocryphes, nous savons où plutôt devinons que le « Fils unique » Emmanuel de son nom dans les Cieux, et de Jésus le Nazôréen comme moi, Grandeloupo je le nomme, le Jésus-Christ des chrétiens, fut engendré après la création de tout l’Univers dont notre Galaxie, mais avant la création du premier incorporel, Sammaël ou Samaël, peut importe l’orthographe, celui-là même qui se rebella contre son Concepteur, et par qui naquit le « MAL ». Sachant qu’Emmanuel fut engendré il est logique de penser qu’il est passé par tous les stades de la conception interne, ventriculaire, mais aussi par tous les stades du développement externe jusqu’à l’âge de raison.

En conséquence, EL-SHADDAÏ nous prouve à nous humains, qui cherchons toujours le litigieux, la faille qu’il était vraiment seul pour modeler, sculpter, façonner cet humain ainsi que son lieu de résidence, « sans personne avec Lui ».

Pour être un « Fils » il faut un Père géniteur, et une partie femelle pour le concevoir, car ce mystère là, celui de la conception nous ne sommes pas prêts de le découvrir puisque le « Fils » lui-même ne connaît pas ce « mystère ». Comme déjà écrit, EL-SHADDAÏ est androgyne, c’est donc la partie féminine de son être qui par sa propre volonté façonna son fils Jésus le Nazaréen voilà pourquoi ce Dieu connaît tout le film de l’enfantement, ce que son propre fils ignore, car pour cela, il aurait fallu que lui aussi soit androgyne, et que par sa propre volonté il puisse enfanter, mais ce n’est pas le cas voilà pourquoi il existe dans tout l’Univers un seul et unique « Dieu », EL-SHADDAÏ, et son « Fils » unique n’est pas un « Dieu » et jamais, j’écris bien jamais il ne serait être « son Père c’est-à-dire DIEU ». Ceux qui écrivent, comme dans le Nouveau Testament, ainsi que certains Pères Apostoliques, et tous les Pères de l’Église que Jésus-Christ est « Dieu » vous entraînent sur le chemin de l’erreur et du mensonge. !

 Je tiens aussi à vous apprendre que la vie des bêtes, bestioles, animaux et humaine commence par un œuf ! 

Éh oui !

J’ai raison !

Si nous raisonnons un peu, tout sur la Terre commence par quelque chose de microscopique, puis se développe jusqu’à être mature, une herbe, fleur, feuille, arbre, fruit, bestiole, animal et nous humains. Donc il est juste de penser que Jésus le Nazaréen a suivi cette évolution, même si il était dans les Cieux, car même là, cela commence par l’infiniment petit pour devenir une planète ou une étoile.

Maintenant vous comprenez pourquoi Jésus le Nazôréen n’est pas un « Dieu » et n’est pas égal à son Père, car ce dernier aura toujours une « Connaissance » plus grande que son Fils, celle du temps. En écrivant ceci je détruis le dogme de la « Sainte Trinité ».

Par « l’Ancien Testament » tout absolument tout a été dit sur l’humain, tous les exemples pour l’enseignement de ce dernier ont été écrits sans aucune exception. Il y a même des actions approuvés par ce « Dieu » difficile à comprendre comme le vol du droit d’aînesse par Jacob ainsi que sous l’influence de sa mère Rébecca et avec son aide, celui-ci prit aussi par forfaiture la bénédiction de son père à son frère Ésaü parti à la chasse, profitant de la cécité de son père, Isaac, ce choix de Moïse qui est quand même un assassin.

Ces textes que je vous écris c’est pour vous faire comprendre comment l’humain à détourné quelque chose de pure, sincère au départ avec une immense foi et une grande espérance. Au départ Jésus le Nazaréen n’est pas pris pour un Dieu, seul EL-SHADDAÏ est « Dieu ».

Raisonnez, réfléchissez, mais aussi prenez soins de vous et de votre maisonnée !

Salutations cordiales à Tous !

 

Sig : JP.G. dit « GRANDELOUPO »

11:03 Écrit par Grandeloupo dans Fêtes de toute la Chrétienté | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.