Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/06/2014

Résurrection, Élévation ...Chap. N° 5 Fin - Encycl:Esprit Sain = ...

Rel-Pentecôte - représentation de l'Esprit qui est invisible (2).jpg

Résurrection, Ascension, Pentecôte

Ceci est le dernier chapitre qui clos les écrits sur la résurrection de Jésus le Nazaréen, puis après quarante jours l’Élévation définitive de ce dernier qui doit maintenant gérer les êtres vivants des Cieux. Aussi, la réception d’une certaine force et intelligence que le Père créateur, par son souffle offre aux Apôtres à la Pentecôte afin qu’au « Nom du Père » eux aussi, simple mortels, puissent ressusciter des humains d’entre les morts, guérir des malades par Jésus le Nazôréen, ainsi que chasser les démons qui ont investi un corps humain, la faculté de parler l’idiome dans le pays qu’ils viennent évangéliser. Toute cette force médicale, exorciste, intellectuelle est offerte par EL-SHADDAÏ, et les Apôtres ne peuvent retransmettre ce phénomène. Voilà pourquoi les historiens, exégètes, parleront des « Douze » comme des humains ayant une intelligence remarquable pour leur époque.

Pour ma part je certifierai que les Apôtres, à la Pentecôte reçurent un « Souffle d’Intelligence SAIN », propre, pur, sans tache, parfait !

 

Dernières phrases du chapitre précédent

 

Jésus le Nazaréen vient de ressusciter et en premier va voir sa mère Marie.

Jean XX : 17

« Jésus lui dit : « Ne me touche pas, car je ne suis pas encore monté vers le Père. Mais va trouver mes frères et dis-leur : je monte vers mon Père et votre Père, vers mon Dieu et votre Dieu.» »

Comme déjà écrit, donc je réitère, maintenant qu’il a vu sa Mère, il monte aux Cieux recevoir par son Père son intronisation au Ciel en premier, puis sur la Terre au jour défini par son Père, mais pour l’heure il a son trône à la droite de son Père. Maintenant qu’il a reçu puissance et gloire par son Père géniteur il peut redescendre sur Terre investit de certaines tâches qu’il ne pouvait pas faire avant. Je vous fais constater en premier qu’il fait allégeance à son Père disant qu’il est son « Dieu » et qu’il est notre Père, je rajoute créateur, et notre « Dieu ».

Cela prouve qu’il n’est pas un « Dieu » puisqu’il nous dit bien que son Père est son « DIEU » !...

Là, vous ne pouvez me démentir, la preuve est flagrante, indémontable !

Continuons !

Matthieu XXVIII : 16-18

« Quant aux onze disciples, ils se rendirent en Galilée, à la montagne où Jésus leur avait donné rendez-vous.

Et quand ils le virent, ils se prosternèrent ; d'aucuns cependant doutèrent.

S'avançant, Jésus leur dit ces paroles :

« Tout pouvoir m'a été donné au ciel et sur la terre. » »

Comme dans l’Évangile de Nicodème, simplement que la Bible omet de citer le nom de la montagne en Galilée.

 

Chapitre N° 5

 

Encycl. : Esprit SAIN = Souffle d’El-Shaddaï  SAIN

 

 

Si l’on se réfère au texte de la Bible nous sommes toujours dans la première journée de la résurrection, sauf erreur de ma part par une mauvaise compréhension des textes bibliques. Alors voyons ce qu’écrit l’évangéliste Luc.

Luc XXIV : 38-47

« Mais il leur dit :

« Pourquoi tout ce trouble, et pourquoi des doutes montent-ils en votre cœur ? Voyez mes mains et mes pieds ; c'est bien moi ! Palpez-moi et rendez-vous compte qu'un esprit n'a ni chair ni os, comme vous voyez que j'en ai. »

Ayant dit cela, il leur montra ses mains et ses pieds.

Et comme, dans leur joie, ils ne croyaient pas encore et demeuraient saisis d'étonnement, il leur dit :

 « Avez-vous ici quelque chose à manger ? »

Ils lui présentèrent un morceau de poisson grillé.

Il le prit et le mangea devant eux.

Puis il leur dit :

« Telles sont bien les paroles que je vous ai dites quand j'étais encore avec vous : il faut que s'accomplisse tout ce qui est écrit de moi dans la Loi de Moïse, les Prophètes et les Psaumes. »

Alors il leur ouvrit l'esprit à l'intelligence des Écritures, et il leur dit :

 « Ainsi est-il écrit que le Messie souffrirait et ressusciterait d'entre les morts le troisième jour, et qu'en son Nom le repentir en vue de la rémission des péchés serait proclamé à toutes les nations, à commencer par Jérusalem. » »

Sur ce texte biblique de Luc, voilà une seconde preuve comme quoi Jésus le Nazaréen n’est pas l’égal de son Père.Tant qu’il n’avait pas reçu l’investiture de son Père géniteur il n’avait pas la possibilité d’ouvrir l’intelligence de ses Apôtres sur les Écritures. En effet EL-SHADDAÏ, après avoir ressuscité son Fils Bien-Aimé, il était nécessaire que ce dernier montât au Cieux pour son intronisation et recevoir par son Père puissance et gloire dans les Cieux comme « Roi » ainsi que tous les pouvoirs qui vont avec. Il n’a pas encore l’intronisation de « Roi » sur la Terre pour le moment, car voilà beaucoup plus de six mille ans, Sammaël le premier Ange à être créé, fut chassé des Cieux, « l’Homme », pour être plus exacte « l’Humain » fut bien involontairement responsable de cette disgrâce, et EL-SHADDAÏprécipita Sammaël dans la région de l’Univers qu’il connaissait le mieux,  c’est-à-dire la Terre et ses environs, ainsi que tous ceux qui refusèrent de se prosterner devant l’image, le reflet, la ressemblance d’El-Shaddaï qui était dans le creux de sa main, soit « l’Humain ».

Sammaël défiât son Créateur disant « qu’il s’assiérait sur son trône en face de Lui et que pas un seul « Humain » lui resterait fidèle. »

El-Shaddaï plongea Sammaël et tous les Siens dans un profond sommeil pour un « Temps ».

Puis il déposa son image sur la Terre, insufflât un vent dans ses narines et son image devint une âme vivante. Il le nomma « Adam » qui signifie « Homme » ! Puis avec une cote de l’Homme El-Shaddaï lui façonna une compagne qu’il nomma « Ève », qui signifie « Femme » et la présenta à Adam.

C’est seulement quelques « Temps » après qu’il réveilla Sammaël et les Siens et qu’il les jeta sur la Terre et ses environs disant :

« Voilà ton Royaume et le leur pour un « Temps, des Temps », fait ce que tu veux pour respecter ton « Défit », mais tu ne peux pas détruire la Terre et tout ce qui respire ! »

Sammaël était en grande colère contre l’humain et il jura de se venger ! C’est ce qu’il fit !

Ce « Temps » n’est pas encore révolu, et voilà plus de deux mille ans que Jésus le Nazaréen attend sa royauté sur la Terre. Vous mes semblables vous devez bien vous douter que si Jésus le Nazaréen était « Roi »sur la Terre la gestion de celle-ci serait tout autre, et comme c’est l’idolâtrie, la luxure, l’iniquité qui prédomine sur la Terre en ce moment d’écriture nous prouvant que c’est Sammaël et les Siens qui gouvernent cette Planète Bleue.

Maintenant je continue avec l’Évangile de Jean !

Jean XX : 19-22

« Le soir, ce même jour, le premier de la semaine, et les portes étant closes, là où se trouvaient les disciples, par peur des Juifs, Jésus vint et se tint au milieu et il leur dit :

« Paix à vous ! »

Ayant dit cela, il leur montra ses mains et son côté. Les disciples furent remplis de joie à la vue du Seigneur.

Il leur dit alors, de nouveau :

 « Paix à vous ! Comme le Père m'a envoyé, moi aussi je vous envoie. »

Ayant dit cela, il souffla sur eux et leur dit : « Recevez l'Esprit Saint ! » »

Donc je n’ai point fait d’erreur, le premier jour de Résurrection de Jésus le Nazaréen fut un jour important pour lui tout comme pour les onze Apôtres, ainsi que pour nous.

Jésus le Nazaréen munit de son intronisation et de la puissance que lui donna son Père, redescend des Cieux voir les onze Apôtres et  par un « Souffle » sur eux, leur donna « l’Intelligence » pour la « Compréhension » des mystères existants dans les « Écritures » dites sacrées de l’Ancien Testament et des Enseignements de Jésus le Nazaréen. Comme déjà écrit ci-dessus, je réitère et insiste, Jésus le Nazaréen vient de nous prouver qu’il n’est ni un « DIEU », ce qui supprimerai l’unicité de son Père géniteur, ni l’égal de son Père puisque c’est ce dernier qui donne à son Fils « Royauté aux Cieux et Puissance » mesurée car les Apôtres pour être vraiment au « top », si je peux m’exprimer ainsi, auront besoin de « la Force d’en Haut » qu’ils recevront le jour de la Pentecôte.

L’évangéliste Luc écrit bien que Jésus le Nazaréen ouvrit l’esprit des onze Apôtres à  l’intelligence des Écritures tandis que dans Jean il est question d’un « Esprit » de vénérationpuisqu’il est « Saint » comme la sanctification.

Comme je l’écris souvent « l’Esprit-Saint ou Saint-Esprit » de la chrétienté n’existe pas, puisque pour cette religion cet « Esprit-Saint » vie comme un être vivant, qu’il est « Dieu », égal de « Dieu » Père et de « Dieu » Fils.

Si l’écriture avait été : « Recevez l’Esprit Sain », là c’était autre chose, car par un souffle il envoyait un « Esprit », l’Esprit est l’amalgame de la réflexion, raisonnement, pensés de penser, sentiments, thèses, exposé, dialectique, conscience, tout cela formant l’intelligence, la sagesse, si c’est propre, sans tache, limpide, clair comme le cristal, pur, franc, nous dirons alors que c’est « SAIN », mais comme le vent, éphémère, a moins de l’enregistrer, copier pour que ce qui est dans notre cerveau reste. Je viens de vous montrer un « Esprit SAIN ».

Ce que Jésus le Nazôréen envoya aux onze Apôtres par un « Souffle » est invisible, et chacun reçu par ce vent ce dont il avait besoin car comme vous le savez l’Intelligence n’est pas égalitaire, ce qui permît aux Apôtres de comprendre les mystères des Écritures de l’Ancien Testament, mais aussi tout ce que Jésus le Nazaréen leur avait enseigné. Un humain peut interpréter, déchiffrer, assimiler sans aucune difficulté dans un domaine bien précis et trébucher dans l’autre, tandis que son camarade, lui, va être alèze dans la portion où son semblable c’est noyé, mais aura du mal à enregistrer la matière dont son compagnon en fait son fer de lance.

Pendant ces quarante jours les onze reçurent de la part de Jésus le Nazôréen un enseignement poussé. Il ne faut pas oublier que le temps du ministère public de Jésus est un « Temps » prophétique puisqu’il dura exactement une demi-semaine d’année soit trois ans et demi qui correspondent à quarante deux mois.

Luc XXIV : 49

« Et voici que moi, je vais envoyer sur vous ce que mon Père a promis. Vous donc, demeurez dans la ville jusqu'à ce que vous soyez revêtus de la force d'en-haut. »

Jean XIV : 28

« Vous avez entendu que je vous ai dit : Je m'en vais et je reviendrai vers vous. Si vous m'aimiez, vous vous réjouiriez de ce que je vais vers le Père, parce que le Père est plus grand que moi. »

Je vous ai posé ces versets pour accentuer encore plus ce que je vous ai écrit quelques paragraphes avant, ainsi au premier verset de Luc, Jésus le Nazôréen a été investi par son Père EL-SHADDAÏ, dans les Cieux recevant force et puissance par son Père qui l’a ressuscité quelques jours avant, Jésus en profitant pour donner par son « Souffle » l’Intelligence pour la compréhension des Écritures aux onze Apôtres qui se terraient dans une grande maison à Jérusalem par peur de ce faire arrêter par les « Juifs », Prêtres et Lévites qui formait le Sanhédrin ou par les patrouilles d’occupation romaine.

Je vous fais constater, à vous Lectrices et Lecteurs, que malgré son intronisation et le « Pouvoir » que Jésus le Nazaréen reçu aux Cieux, ses Apôtres ont besoin de recevoir la « Force d’en-Haut ». Cela est une preuve indémontableque Jésus le Nazaréen, le Jésus-Christ des Chrétiens, n’est pas un « DIEU » comme toute la chrétienté veut le faire avaler à tous ses fidèles.

Dans le verset suivant écrit dans l’Évangile de Jean, l’Apôtre que Jésus le Nazaréen aimait bien, ce dernier confirme avec force ce que je viens d’écrire ci-dessus disant expressément : « Le Père est plus grand que moi ! »

Là encore quelle preuve d’allégeance le Fils fait devant le Père géniteur reconnaissant sa grandeur et sa position de « DIEU » unique. Entre autre il me semble que Jésus le Nazaréen dit dans le Nouveau Testament, particulièrement les Évangiles, que son Père est le Dieu seul et unique et répétant souvent qu’il fait la volonté de son Père géniteur sur la Terre.

Actes des Apôtres I : 7-12  

« Il leur répondit :

 « Il ne vous appartient pas de connaître les temps et moments que le Père a fixés de sa seule autorité. 

Mais vous allez recevoir une force, celle de l'Esprit Saint qui descendra sur vous. Vous serez alors mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée et la Samarie, et jusqu'aux extrémités de la terre. »

 A ces mots, sous leurs regards, il s'éleva, et une nuée le déroba à leurs yeux.

Et comme ils étaient là, les yeux fixés au ciel pendant qu'il s'en allait, voici que deux hommes vêtus de blanc se trouvèrent à leurs côtés ; ils leur dirent :

« Hommes de Galilée, pourquoi restez-vous ainsi à regarder le ciel ? Celui qui vous a été enlevé, ce même Jésus, viendra comme cela, de la même manière dont vous l'avez vu s'en aller vers le ciel. » 

Alors, du mont des Oliviers, ils s'en retournèrent à Jérusalem » 

C’est l’Élévation définitive, il monte aux Cieux pour s’assoir sur son trône à la droite de son Père géniteur, notre Père créateur

Actes des Apôtres II : 1-11

Le jour de la Pentecôte étant arrivé, ils se trouvaient tous ensemble dans un même lieu, quand, tout à coup, vint du ciel un bruit tel que celui d'un violent coup de vent, qui remplit toute la maison où ils se tenaient.

Ils virent apparaître des langues qu'on eût dites de feu ; elles se partageaient, et il s'en posa une sur chacun d'eux.

Tous furent alors remplis de l'Esprit Saint et commencèrent à parler en d'autres langues, selon que l'Esprit leur donnait de s'exprimer.

Or il y avait, demeurant à Jérusalem, des hommes dévots de toutes les nations qui sont sous le ciel.

Au bruit qui se produisit, la multitude se rassembla et fut confondue : chacun les entendait parler en son propre idiome.

Ils étaient stupéfaits, et, tout étonnés, ils disaient :

« Ces hommes qui parlent, ne sont-ils pas tous Galiléens ?

Comment se fait-il alors que chacun de nous les entende dans son propre idiome maternel ?

Parthes, Mèdes et Élamites, habitants de Mésopotamie, de Judée et de Cappadoce, du Pont et d'Asie, de Phrygie et de Pamphylie, d'Égypte et de cette partie de la Libye qui est proche de Cyrène, Romains en résidence, tant Juifs que prosélytes, Crétois et Arabes, nous les entendons publier dans notre langue les merveilles d’EL-SHADDAÏ ! »

Ce que j’ai écrit au sujet de « l’Esprit-Saint » des Évangiles pour le Fils l’ait d’autant plus pour le Père, et comme le dit le jargon populaire, je ne vais pas encore une fois vous réciter la messe. Lectrices et Lecteurs quand dans la Bible de l’Ancien et du Nouveau Testament vous voyez « Esprit-Saint » vous savez qu’il n’existe pas et si la phrase va dans le sens de recevoir « l’Esprit-Saint » pensez tout de suite à corriger le terme « Saint » en « SAIN »  car c’est une Intelligence pure, propre, limpide qui est l’Esprit d’EL-SHADDAÏ, un « Esprit » plein de Sagesse donc cristallin, pur. Tout comme si vous lisez « Saint-Esprit » orthographiez-le SAINEsprit, le sens de la phrase n’est plus le même, voici un exemple :

Matthieu I : 18

« Or telle fut la genèse de Jésus Christ. Marie, sa mère, était fiancée à Joseph : or, avant qu'ils eussent mené vie commune, elle se trouva enceinte par le fait du Saint-Esprit. »

Saint-Esprit écrit ainsi fait penser à une personne et juste le mot « Saint » est une sanctification.

« Or telle fut la genèse de Jésus Christ. Marie, sa mère, était fiancée à Joseph : or, avant qu'ils eussent mené vie commune, elle se trouva enceinte par le fait du SAIN Esprit. »

Vous constatez tout de suite la différence car SAIN Esprit n’est plus une personne, mais c’est l’Esprit qui est « SAIN », propre, pur, sans tache et de plus l’Esprit qu’est-ce-que c’est ?

Dictionnaire, encyclopédie :

Esprit dans le religion : Souffle d’EL-SHADDAÏdans la Bible ; principe de la vie incorporelle de l’humain, l’âme.

Être immatériel, incorporel, ange ou démon ; être imaginaire mythique, s’emploie au pluriel

 Je suis content car le dictionnaire comme l’encyclopédie confirme ma pensé quand j’écris que l’ « Esprit » est comme le vent éphémère et renouvelable sans cesse. Étant invisible il faut bien le représenter par quel que chose de visible symbolisant exactement ce que c’est et une flammèche ou langue de feu évoque bien l’Esprit.

Maintenant les Douze Apôtres ont reçu par le Souffle d’EL-SHADDAÏ Intelligence, force spirituelle, exorciste, pouvoir de chasser les démons, guérisseur, pouvoir de ressusciter les morts, alors avec une telle armure leur peur c’est volatilisé, et ils commencèrent à faire des disciples de Jésus le Nazaréen dans Jérusalem parmi les hébreux, en Galilée, Judée, Samarie, puis avec les hébreux hellénisés, ensuite en dehors de la Palestine-Syrie, parmi les humains des nations, leur parlant du Royaume d’EL-SHADDAÏ.

Je viens d’écrire pour vous sur les derniers jours de la vie de Jésus le Nazaréen sur la Terre, qui avant de quitter cette magnifique Planète Bleue, laissa aux humains de toutes les Nations, Peuples et Peuplades se merveilleux espoir de la résurrection sur notre planète Terre après le jour de colère d’EL-SHADDAÏ.Quand Jésus le Nazaréen recevra son intronisation sur la Terre par son Père géniteur, qui aura enfermé Sammaël et les Siens pour un « Temps », le mal n’existant plus puisque le péché aura disparu de cette Terre, et Jésus le Nazaréen descendant sur celle-ci comme il est monté, recevra sa couronne terrestre l’investissant comme le Roi de tous les humains de la Terre.

D’après les Écrits prophétiques, EL-SHADDAÏ dans son infini Sagesse mettra une dernière fois l’humain à l’épreuve pour voir sa loyauté envers lui délivrant Sammaël et les Siens pour un « Temps » très court, je dis ce n’est que justice car l’humain sera comme Adam et Ève avant leur transgression volontaire, parfait.

L’humain une dernière fois aura le libre choix,pas de torture, pas de menace, comme nous aujourd’hui nous sommes libre de notre choix, prendre le sentier pour monter vers EL-SHADDAÏ, ou l’autoroute de l’idolâtrie, argent, luxure.

Espérant que cette lecture fut instructive et intéressante pour votre raisonnement personnel, et qu’elle vous permet de vous approcher de ce Dieu unique que je nomme comme Abraham, EL-SHADDAÏ, portez-vous bien !

Salutations cordiales à tous !

 

Sig : JP.G. dit « Grand-Loup » mais plus souvent « GRANDELOUPO »

Les commentaires sont fermés.