Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/05/2014

Secte ... Chap. N° 11 - Signe de Croix

 

Rel-Cardinal  signe +.jpg

Secte, Religion, Païenne, La Chrétienté

 

Pendant quelques chapitres je vais vous écrire la naissance d’une religion qui est aujourd’hui la première mondiale par le nombre de ses fidèles, mais aussi par tous les Ordres Monastiques ainsi que toutes les sectes se rattachant même indirectement à cette Religion-Mère qui fonctionne pour ces Dirigeants comme une secte.

Cette religion, embryon du judaïsme même si elle le nie, les écrits politiques historiques prouvant le contraire et confirmant sa naissance du judaïsme, prendra sa légitimité par un homme hors du commun des mortels un Galiléen du nom de Jésus le Nazôréen fils du charpentier de Nazareth.

Ces seules armes seront son Esprit de raisonnement, de réflexion, son Verbe, son Amour pour la race humaine, rappelant toujours les Lois indestructibles de son Père géniteur, que je nomme EL-SHADDAÏ ---{ Dieu au-dessus des Montagnes } --- comme Abram ou Abraham, son véritable NOM ayant été rendu « TABOU »  par les humains, qui l'ont supprimé de tous les « Écrits », en le remplaçant par un tétragramme « YHWH. »et que cette religion nomme vulgairement « Dieu ».

Ce Galiléen fait encore aujourd’hui couler beaucoup d’encre, car entouré d’un « Mystère » inexplicable de sa naissance à sa mort, doté d'une rare « Sagesse », d’une « Connaissance » de la matière et de l’immatériel du corps humain, d’un pouvoir incommensurable et d’une « Intelligence » phénoménale.

Il s’entoura de soixante-douze « Disciples » dans lequel il choisit douze « Apôtres » qui représentaient les douze Tributs d’Israël. Après les avoir enseignés sur les Lois et Préceptes de son Père géniteur, puis sur un Enseignement personnel, il les envoyât sur la surface de la Terre pour instruire tous les humains qui vivaient sur celle-ci faisant des « Disciples », leur inculquant ce onzième commandement.

Matthieu XIX : 19, XXII : 39, Marc XII : 31, etc

« Tu aimeras EL-SHADDAÏ ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme et

« Tu aimeras ton prochain comme toi-même ! »

Mais aussi :

« Aime ton frère (semblable) comme ton âme ; veille sur lui comme sur la pupille de ton œil. » --- Papyrus Oxyrhynque I ---

Ce bel homme, à l’image de son Père et de ceux qui vivent avec lui, de caractère dur, autoritaire, d'une grande force, au verbe haut, imposant la crainte, le respect, mais aussi la gentillesse et l’amour fut tout le long de sa vie parfaite sur la Terre, un « PARANGON. » 

De l'enseignement de cet homme, les humains en ont fait en à peine IV siècles { quatre cents ans }  une Religion d'Idolâtre

C'est cette histoire que j'écris ! ...

 

Dernières lignes du chapitre précédent

 

Moi le « PAÏEN » je suis un menteur ? …Un calomniateur ? …

Certes pas ! …

Il ne suffit que d’écouter les ouailles, les fidèles au sortir des Églises, Cathédrales, Chapelle après la messe ou autre cérémonie religieuse comme les enterrements ; ça pleure le « défunt » et sa dénigre en même temps sur « Lui, le Mort » et les autres humains qui sont présents ! …

Quelle hypocrisie !….. !

Comme disait un certain « Messie », je le cite : ( Mt 15 : 11, Év. De Thomas log. 14 ) 

{ «  Ce qui est mauvais, ce n’est pas ce qui entre dans la bouche, mais, c’est ce qui en sort !… » }….

----- A méditer ! ……-------

 

Chapitre N° 11

 

Le « Signe de la Croix »

 

Je reviens sur la croix, je dirai plus exactement sur « le signe de la croix »

Un autre symbole très puissant de toute la chrétienté sans aucune exception, catholique, orthodoxe, protestant, c'est le signe de la croix. Pour toute cette chrétienté, la « CROIX » et son image représentent tout. Aucune prière, aucun culte ne peut se faire sans l’usage constant du « signe de la croix »

La croix est regardée comme le grand moyen d'enchantement, comme le grand refuge au moment du danger, comme la ressource infaillible contre toutes les puissances des Ténèbres.

Il suffit de regarder nos sportifs à la télévision qui se signe de la croix pour un but, un essai, une balle de tennis bien placé, être qualifié en natation, etc, remerciant je ne sais quel Dieu par ce signe.

Dans une Messe, les participants se signent trois ou quatre fois pendant l’office, si ce n’est plus. Dans une procession au passage de la statue, représentant un Saint ou une Sainte quelconque, portée par des fidèles souvent cagoulés en signe de pénitence, les ouailles se signent du « signe de la croix ».

Tous ces gestes machinales prouvent le degré d’idolâtrie de la chrétienté.

Mais d’où vient l’origine de cette signature sur eux-mêmes, ce signe de la Croix ?

En premier, la façon de se signer a toujours été un sujet de discorde entre les différents courants chrétiens,  Occident catholique, Orient orthodoxe, voir protestant selon la faction !

Selon les Églises et les pensées dogmatiques, les humains se signeront, la main ouverte, avec deux ou trois doigts, de droite à gauche ou inversement, et je ne m’aventurerai pas à évaluer les justifications théologiques de telle ou telle pratique. Il est plus judicieux de raisonner en examinant, si celui qui se signe,participe par cet acte de façon vivante à la présence spirituelle du Galiléen crucifié et ressuscité. Communie-t-il à ce don avec une foi et un amour qui le portent à partager le sort du Serviteur pour parvenir à la Gloire Céleste ?

Rien ne serait plus détestable que de reproduire et de prolonger les vaines et subjectives considérations d'une mauvaise dithyrambique. –( action de louer un dieu ou un saint pompeusement avec exagération) --

L'honneur et la dignité du signe de la croix serait le bienfait spirituel que l'on en tire et non ses règles d'accomplissement.

Cela est d'autant plus vrai que l’action de se signer, comme geste, n'est pas spécifiquement chrétien. Pas plus d'ailleurs que la forme de la croix, symbole de bonheur que l'on retrouve sur des sceaux, des pendentifs, des stèles bien avant l'ère chrétienne.

Les humains chrétiens adorent la croix avec tout le respect qui n'est dû qu’à l’Être Suprême, ce Dieu unique que je nomme EL-SHADDAÏ –( Dieu Shaddaï )—

Ce qu'on appelle maintenant la croix du christianisme, n'était nullement à l'origine un emblème chrétien, c'était le Tau mystique des Chaldéens et des Égyptiens, la vraie forme première de la lettre « T », l'initiale du nom de Tammuz,

En Égypte, la première forme de ce que l’on appellera la croix, n’était autre chose que la « Crux Ansata » ou le « signe de la vie », porté par Osiris et tous les autres dieux égyptiens.

Ce même signe que toute la chrétienté fait aujourd'hui était en usage dans les Mystères Babyloniens. Le paganisme l'employait pour les mêmes desseins mystiques, il l'entourait des mêmes honneurs.

Jamais les vertus magiques attribuées au signe de la croix, jamais le culte qu'on lui rend n'ont eu une pareille origine !

Le Tau mystique était marqué au moment du baptême sur le front de ceux qu'on initiait aux mystères et on l'employait de bien des manières différentes comme le plus sacré des symboles. ---[ TERTULLIEN,( 150 – 220 ) De prœscitt. Hœret., vol. II, ch. 40, p. 54 et note. Il dit que les initiés aux mystères par le baptême étaient marqués au front comme ses compatriotes chrétiens d'Afrique, qui commençaient à être marqués par le signe de la croix.

Tertullien, À ma femme, II, 9 ; trad. E.-A. De Genoude :

« Chez eux point de signes de croix furtifs, point de timides félicitations, point de muettes actions de grâces »]

Le Tau mystique, symbole de la grande divinité, était appelé le signe de vie. On le portait sur le cœur comme une amulette. Ce signe de la croix fut reproduit sur les vêtements offi­ciels des « Prélats » de toute la chrétienté.

Les rois le portaient à la main, comme signe de leur dignité ou de l'autorité qu'ils tenaient de la divinité

Les Vierges Vestales de la Rome païenne le portaient suspendu à leurs colliers, comme le font aujourd'hui les religieuses

Les Égyptiens faisaient de même, et plusieurs des nations barbares avec lesquelles ils étaient en rapport, le faisaient aussi, comme le témoignent les monuments Égyptiens. Parlant des ornements de quelques-unes de ces tribus, Wilkinson dit :

« La ceinture était parfois richement ornée : hommes et femmes portaient des boucles d'oreille; souvent ils avaient une petite croix suspendue à un collier, ou au col de leur vêtement »  Tout ce qui est écrit ci-dessus vous pouvez les trouver dans les références suivante :{STEPHEN, L'Amérique centrale, tome II, p. 344. LAYARD, Ninive et Babylone, p. 211 et Ninive et ses ruines, tome II, p. 446.WILKINSON, tome I, p. 363. Père LAFITAN, Mœurs des sauvages américains, tome I, p. 442.}

Ce symbole païen le « T » devenu une croix vers le IIème siècle ap. EC était le signe du Dieu Chaldéen Tammuz, Dieu babylonien qui avait beaucoup d’adeptes dans tout le Bassin Méditerranéen particulièrement dans toute l’Afrique du Nord, Égypte comprise. Tertullien cité plus haut dans une déclaration montre à quel point la cité de Carthage était infectée de ce vieux levain. Les nouveaux chrétiens en inscrivant le Tau en tête des inscriptions et en mettant ce « signe de vie » sur les tombes n’avaient nullement l'intention de rappeler la crucifixion de Jésus le Nazaréen mais c'était simplement le résultat d'un profond attachement aux anciens symboles païens, attachement toujours puissant, chez ceux qui, malgré le nom et la profession de chrétiens, étaient encore, dans une large mesure, païens de cœur et de senti­ments...

C'est là et là seulement l'origine de l'adoration de la croix et du « signe de la croix »

       Chez les Babyloniens, la croix verticale était un symbole sacré. La croix était adorée des siècles avant le début de l’ère dite chrétienne.

Dans son ouvrage V. Gordon Childe ( New Light on the Most Ancient East, ed. De 1953, chap. IX « Cvilisation indienne au IIIème millénaire av. J-C » ) dit:

« Le svastika et la croix qui apparaissent souvent sur les sceaux et les plaques, étaient des symboles religieux ou magiques comme en Babylonie et en Elam dans les premiers temps de la préhistoire, mais ils conservent encore ce caractère dans l’Inde moderne comme ailleurs. »

« La croix était vénérée, adorée, au Mexique bien avant que les catholiques Espagnoles et Portugais n’y eussent pénétré. On y élevait de grandes croix de pierre pour implorer le Dieu de la pluie. »

« La croix adorée par beaucoup de nations ou regardée comme emblème sacré, était le symbole indubitable de Bacchus ou Tammouz, le Messie babylonien, car il était représenté ayant sur la tête un bandeau couvert de croix

Ce symbole du Dieu babylonien est aujourd’hui en honneur dans l’Europe Centrale comme la Mongolie, le Caucase et toute la Steppe »

La croix en tant que symbole remonte à une date inconnue de l’humain. De tous les temps, elle a été reconnue dans tous les pays du monde. Avant notre ère les Druides, Bouddhistes, Brahmans, Babyloniens utilisaient cet emblème.

Les druides considéraient que la grande branche de la croix symbolisait le chemin de la vie, et que les petites branches représentaient les trois conditions du monde spirituel 

Ce « signe de la croix » montre bien son origine païenne et prouve avec certitude que toute la chrétienté est dans l’idolâtrie et le paganisme.

Voici comment le pape Innocent III en 1100 s'exprime au sujet du signe de croix :

"Le signe de la croix doit se faire avec trois doigts, parce qu'on le trace en invoquant la Trinité, dont le prophète dit : Il a soutenu sur trois doigts la masse de la terre. Il est tracé de haut en bas, et est ensuite coupé de droite à gauche, parce que Jésus-Christ est descendu du ciel en terre et a passé des Juifs aux Gentils. Certains, cependant, font le signe de la croix de gauche à droite, parce que nous devons passer de la misère à la gloire, tout comme le Christ a passé de la mort à la vie, et du séjour des ténèbres au paradis…"

Je continue

Vos « Dirigeants » Curé, Abbé, Évêque, Cardinal, Pasteur et autres, peut-être « Pape », « Pope » ne sont-ils pas homosexuel pour certains, pédophile pour d’autres, et tous « Fornicateurs » car un homme reste un homme et les Lois de la nature sont valable pour Tous, ils n’échappent pas à la règle.

 Quand je pense qu’ils vont jusqu’à marié des humains de même sexe au NOM de Jésus-Christ et de son Père qu’ils nomment « DIEU », alors que ce même Dieu a détruit deux cités à cause de ces actes …. ! ….. !…

Si vraiment ils croyaient sincèrement dans leur ministère, ils feraient comprendre la portée des actions de ces humains qui agissent contre nature, car le contre nature, l’homosexualité n’est pas de l’amour mais un vice intérieur profond cultivé volontairement par l’humain quel qu’il soit ! … Car ces humains savent en parfaite conscience qu’ils agissent mal, ils ont le « Libre Choix »

Cela me prouve bien que cette religion est vraiment une Religion IDOLÂTRE sans aucune morale !

Voilà pourquoi je resterai le « PAÏEN » toute ma vie !…                                  

Toute la liturgie chrétienne d’aujourd’hui n’est que transformation des Écrits Originels

Notre « BIBLE » d’aujourd’hui est une Bible modifiée.

Heureusement il y a des éditeurs qui impriment des Bibles avec la référence des Manuscrits, ainsi que le nom des traducteurs. Certes, elles valent un peu plus cher, mais au moins vous êtes sûr de posséder quelque chose d’authentique, si je peux encore écrire cela, non traficoté par des dogmes religieux et sectaires

Comme je vous l’ai écrit l’athéisme n’existe pas !…

Tous ceux qui se disent « Athée » sont des menteurs !…

Mon Temple, mon Église c’est ce « Ciel » infini au-dessus de ma tête, toute cette merveille de nature qui m’entoure…. !

ça !…c’est le vrai « DIEU » !…

pas d’images taillées, de statues, de peintures,…. !

pas de prières toutes faites !….

pas d’êtres humains, pour certains plus imparfait que moi, pour me confesser !…

 fini les Prêtres, les Pasteurs….….

Seul le « TRÈS-HAUT » et ma conscience !…..

Je sais que les conseilleurs ne sont pas les payeurs !…

Mais je vais enfreindre cette règle !..

Faites comme moi !…

Prenez cinq minutes par jour, regardez toute la vie autour de vous, puis scrutez votre conscience, sans aucune hypocrisie, tel que vous êtes, en bien ! en mal !…

Alors vous saurez ce que vous êtes sur cette Terre et vous chercherez la vérité de la vie avec ses innombrables questions !…

 Vous vous apercevrez que le « dieu » que vous avez prié n’est que matière destructible, mais que Celui qui est invisible au-dessus de votre tête est visible et indestructible à l’intérieur de vous…

Faites l’expérience pendant 3 mois, cela ne coûte rien, cinq minutes par jour , c’est tout !

 Nommez-le comme bon vous semble,…Très-Haut, Tout-Puissant, Maître de l’Univers, ou comme Abraham « EL-SHADDAÏ »…..etc… sauf ce nom vulgaire « DIEU »

« DIEU » est un mot hérité du latin « deus », lui-même issu d’une racine « Indo-Européenne »---{ DYEUS PITAR }---, « Père Ciel brillant »

 Je n’ai écrit qu’un centième de tout ce qu’il y a , à écrire.

Je reviendrai certainement sur l’histoire de « JÉSUS le NAZARÉEN », sur tous les textes détournés par le Vatican, et cela demande un certain temps. Sachant que la vérité pour certains n’est pas bonne à dire, je suis sûr que je me suis fait des ennemis, mais pour ceux-là je connais déjà leur fin, car ce sont des sots et des insensés, bornés comme des ânes avec des œillères, sans aucune réflexion personnelle et se mentant à eux-mêmes.

En attendant les prochains « Écrits » ou « Textes », vous laissant à votre réflexion, raisonnement, jugement personnel, portez-vous bien ! Prenez soins de vous et de votre maisonnée !

Salutations cordiales !

Sig : JP.G. dit « GRAND-LOUP » ou « GRANDELOUPO »

Les commentaires sont fermés.