Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/08/2013

Secte, religion ... Chap. N°2 - La Sainte Trinité

Rel-Rep. Sainte Trinité - Intérieur Debre Berhan Selassie.jpg

Représentation de la Sainte Trinité

 

Secte, Religion, Païenne, La Chrétienté

 

Pendant quelques chapitres je vais vous écrire la naissance d’une religion qui est aujourd’hui la première mondiale par le nombre de ses fidèles, mais aussi par tous les Ordres Monastiques ainsi que toutes les sectes se rattachant même indirectement à cette Religion-Mère qui fonctionne pour ces Dirigeants comme une secte.

Cette religion, embryon du judaïsme même si elle le nie, les écrits politiques historiques prouvant le contraire et confirmant sa naissance du judaïsme, prendra sa légitimité par un homme hors du commun des mortels un Galiléen du nom de Jésus le Nazôréen fils du charpentier de Nazareth.

Ces seules armes seront son Esprit de raisonnement, de réflexion, son Verbe, son Amour pour la race humaine, rappelant toujours les Lois indestructibles de son Père géniteur, que je nomme EL-SHADDAÏ ---{ Dieu au-dessus des Montagnes } --- comme Abram ou Abraham, son véritable NOM ayant été rendu « TABOU »  par les humains, qui l'ont supprimé de tous les « Écrits », en le remplaçant par un tétragramme « YHWH. »et que cette religion nomme vulgairement « Dieu ».

Ce Galiléen fait encore aujourd’hui couler beaucoup d’encre, car entouré d’un « Mystère » inexplicable de sa naissance à sa mort, doté d'une rare « Sagesse », d’une « Connaissance » de la matière et de l’immatériel du corps humain, d’un pouvoir incommensurable et d’une « Intelligence » phénoménale.

Il s’entoura de soixante-douze « Disciples » dans lequel il choisit douze « Apôtres » qui représentaient les douze Tributs d’Israël. Après les avoir enseignés sur les Lois et Préceptes de son Père géniteur, puis sur un Enseignement personnel, il les envoyât sur la surface de la Terre pour instruire tous les humains qui vivaient sur celle-ci faisant des « Disciples », leur inculquant ce onzième commandement.

Matthieu XIX : 19, XXII : 39, Marc XII : 31, etc

« Tu aimeras EL-SHADDAÏ ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme et

« Tu aimeras ton prochain comme toi-même ! »

Mais aussi :

« Aime ton frère (semblable) comme ton âme ; veille sur lui comme sur la pupille de ton œil. » --- Papyrus Oxyrhynque I ---

Ce bel homme, à l’image de son Père et de ceux qui vivent avec lui, de caractère dur, autoritaire, d'une grande force, au verbe haut, imposant la crainte, le respect, mais aussi la gentillesse et l’amour fut tout le long de sa vie parfaite sur la Terre, un « PARANGON. » 

De l'enseignement de cet homme, les humains en ont fait en à peine IV siècles { quatre cents ans }  une Religion d'Idolâtre

C'est cette histoire que j'écris ! ...

 

Dernières lignes du chapitre précédent

 

Un fait est certain, si aujourd’hui je suis comme je suis, je peux remercier cet Abbé qui par la lecture de certains ouvrages, m’a ouvert les yeux sur la religion. Comme souvent il me disait :

 « Jean-Paul pour être Abbé, Moine, Missionnaire, ou autres, il faut faire abstraction sur énormément de choses, même celles que l’on sait véridiques. Au séminaire nous lisons beaucoup de livres et l’enseignement spirituel à autant d’importance que l’historique … »

 

 

Chapitre N° 2

 

 La Sainte Trinité

 

 

Pendant toute cette époque j’ai appris énormément sur la « Chrétienté ». L’histoire sanguinaire des « Ordres » qui au nom de « Jésus-Christ » torturaient, massacraient, s’enrichissaient, mais aussi ces réunions monastiques, masculines, féminines, qui se réunissaient une fois par mois pour, théoriquement, prier Dieu ensemble et étudier la Bible et qui se terminaient en orgie. Ceci dura jusqu’au XIIème siècle environ. En effet dans les couvents il y avait à une époque beaucoup trop de « nones » enceinte. Tout ce que je vous écris là, fait partie de l’histoire réelle de la chrétienté, où souvent il fallut l’intervention des « Hautes Instances » de Rome.

De plus la vie journalière d’un Abbé ou un Curé est gérée de telle sorte qu’il à très peu de temps pour réfléchir sur la condition humaine car entre les Messes, les Vêpres ou Angélus, la lecture du bréviaire et autres vacations, sa journée est bien rempli.

Les Sectes ont pris le système chrétien séminariste pour que leurs fidèles n’aient, pour ainsi dire, aucun temps libre.

Je continue mon « Réquisitoire » 

Je reviens à ces Chrétiens….religion soi-disant « monothéiste », alors que c’est une religion « Trinitaire », comme l’Hindouisme, Dieu le « PÈRE », Dieu le « FILS », Dieu le « Saint-Esprit » ne formant qu’une seule et unique personne.

Comme l’hindouisme vous avez pris le concept fondamental du « monisme » qui est la réunion en une seule unité de ces trois « Dieux » le Père, le Fils, et le Saint-Esprit.

Exactement comme le « Brahman » dieu absolu hindou qui réunit « Brahma » le créateur, « Vishnu » le conservateur et « Çiva » le destructeur qui constituent la « Trimurti » comme chez vous la « Trinité ».

Pourquoi refusez-vous cette flagrante vérité ? …

Prouvez-moi le contraire et peut-être, je vous écouterai !

Comment puis-je devenir « croyant Chrétien » avec autant de contradictions, de mensonges, ….religion partie du pur vers l’impur…par l’orgueil, la convoitise, la vanité des hommes… ?

Veuillez m’expliquer ? …..

 Je suis toute ouïe !

Oui ! … Moi, qui suis considéré par « Vous » chrétiens, comme un « PAÏEN », veuillez m’enseigner la différence qu’il existe entre le « Fondateur » de toutes choses, celui que vous nommez « Dieu » et votre « Saint-Esprit » que vous écrivez aussi « Esprit-Saint »

Je suis peut-être un « PAÏEN », mais pas un imbécile, car il me semble que le « Fondateur » de l’Univers et de l’Être humain, votre Dieu, n’est pas matériel comme nous humain nous le concevons, mais substance, c’est-à-dire créé par elle-même, donc matériel, non translucide, invisible à l’humain, quoique, Moïse ayant vu son dos ! …

Étant donné que cet Être Suprême est matière, nous à sa ressemblance, il possède un « esprit » de raisonnement, de réflexion.

Si non, comment aurait-IL pu créer « toutes choses » ? …

Alors votre « dieu » « Dieu » et votre « Esprit-Saint ou Saint-Esprit » sont exactement la même chose et ne font qu’une chose, même pas un clone qui est une copie conforme. UN c’est Un et pas deux ! …

Veuillez m’expliquer votre incohérence avec votre Dieu « Père » et votre Dieu « Saint-Esprit », alors qu’il n’y a qu’un seul être substance, matériel, avec un esprit comme nous humain ? …

Sans cet esprit de réflexion, de raisonnement comment aurait-IL pu créer tous les « Vivants » invisible à l’humain, et l’humain lui-même ?

Pas d’esprit, pas de création !

Si cet Être Suprême n’avait pas d’esprit rien n’existerait, car tout fut créé grâce à son esprit et non pas comme vous le dites par l’esprit, car l’esprit ne fabrique rien !

Demandez à votre esprit de raisonnement, de réflexion, de tenir un crayon pour dessiner un plan ! …

Il ne le peut pas ! …

Par contre, c’est par lui, que vous allez élaborer votre plan, et c’est aussi grâce à lui qu’avec vos mains vous allez façonner, sculpter, modeler, fignoler, mettre au point votre œuvre, car vous en êtes le « créateur ».

Constatation logique, inéluctable, implacable !

Si vous n’avez pas d’esprit vous ne pouvez rien faire, car tout ce que vous faite vous le faite par l’esprit en premier.

Avant de faire une œuvre vous y pensez, puis vous élaborez des plans, et seulement après vous fabriquez.

 Si, il n’y a pas « esprit », il n’y a pas « œuvre », car « œuvre » n’existe pas, c’est le « Néant ».

C’est « esprit », c’est-à-dire la pensée, qui donne naissance à« œuvre ».

Si, il n’y a pas de corps, il n’y a pas d’esprit de raisonnement de réflexion.

Il ne peut y avoir « esprit », si, il n’y a pas corps ; c’est le corps qui donne naissance à « esprit ».

 Cela nous prouve que le corps et l’ « esprit » sont indissociable et ne font qu’UN.

Cette explication est tellement rationnelle et logique que vous allez avoir un mal fou à me contredire. Sauf une très, très grande mauvaise foi, les explications ci-dessus sont efficientes, imparables.

Ce qui est valable pour nous, mortel, l’ait d’autant plus pour l’Être Suprême, Créateur de toutes choses, surtout que nous sommes son image, son reflet, sa ressemblance.

Matthieu IV : 10

« Alors Jésus lui dit : « Retire-toi, Satan ! Car il est écrit : C'est le Seigneur ton Dieu que tu adoreras, et à Lui seul tu rendras un culte. » »

Jean V : 44Jésus le Nazaréen répond aux prêtres et Pharisiens

« Comment pouvez-vous croire, vous qui recevez votre gloire les uns des autres, et ne cherchez pas la gloire qui vient du Dieu unique. »

Alors le « Dieu » Unique, le seul Créateur de toutes choses, EL-SHADDAÏ est un Être substance avec un esprit, car sans esprit pas d’univers, pas de Terre, pas d’Humain, mais un esprit sans substance, sans matière, n’est pas un esprit car il n’existe pas, donc EL-SHADDAÏ avec son « esprit » ne font qu’UN et sont indissociables.

Imparable, inéluctable, implacable cette « Vérité » ! … ! … ! … !

L’ « ESPRIT-SAINT » n’existe pas ! …

Seul existe « EL-SHADDAÏ » --- « Dieu » pour vous -- qui à un « esprit » de raisonnement, de réflexion, de pensé et de penser !

Quand vous « Chrétiens » vous parlez de votre « Dieu » et de l’ « Esprit-Saint » vous faite un :

« Pléonasme »

[ dictionnaire : Emploisuccessifdemotsayantlemêmesens: descendreenbas.]

Veuillez pardonner ma ténacité sur ce thème, mais je suis certain que vous allez m’expliquer le contraire avec des moitiés de texte Biblique, car vous voulez nier l’évidence, la réelle « Vérité », sachant impertinemment que j’ai raison tellement la logique est indémontable.

Existe-t-il un « Chrétien » honnête pour confirmer, affirmer cette évidence ?

Vous, les « Dirigeants » de cette religion « Chrétienne »,ne prendriez-vous pas, par hasard, vos ouailles pour des imbéciles ?

Il me semble qui si ! …

De plus « Saint » signifie sanctifier, honorer, diviniser, c’est une vénération, mais cela ne veut sûrement pas dire sans aucun péché, sans tache, sinon vous auriez dit et écrit « Sain » qui signifie propre, sans aucune souillure.

Votre « Saint-Esprit » ne peut être le fondateur de l’Univers, qui Lui est parfait, c’est à dire « SAIN ».

 Je comprends pourquoi votre dieu « Dieu » et votre « Dieu Saint-Esprit ou Esprit-Saint » sont si machiavéliques et que vous, vous vous entre-tuiez avec autant d’ardeur sous ce même drapeau, cette même bannière dans les deux camps, une « Croix ».

Pour le moment voici les faits historiques que vous aurez du mal à me contester.

Les premiers Chrétiens suivaient l’enseignement de Jésus le Nazaréen, ainsi que les Lois et Préceptes de son Père génétique, perpétré par les Apôtres et Disciples.

 Leur emblème était le « POISSON » et ils ne connaissaient pas cette « Trinité », la « Croix », et encore moins le « Signe de la Croix ».

Ces marques idolâtres de la chrétienté étaient inconnues pour eux.

Je cite :

 « Le mot « Trinité » n’appartient pas au vocabulaire du Nouveau Testament, ni, par conséquent à la première communauté chrétienne. Il est un résumé, de nature théologique, pour signifier le dogme central de la foi chrétienne.

On trouve le mot grec, Trias, qui signifie « trois », à propos des trois Personnes divines, pour la première fois vers l’an 180 dans les écrits de Théophile d’Antioche --- [ Livres à Autolycus, II, 15.  L'apologie à Autolycus est aussi le premier témoin écrit de l'usage du mot grec « Trias », c'est à dire « Trinité », pour désigner Dieu. ]--- qui lui-même n’affirme ne pas être l’inventeur du mot dans cette acception, puis est employé par Hippolyte de Rome. » [ Contre Noët théologien, prêtre du IIIème siècle]

Je vous pose le texte du Livre ou il est parlé de « Trinité »

Ce qui est étonnant c’est que Théophile, Saint, se sert des astres pour faire sa démonstration, alors que c’était à l’époque une pratique divinatoire, donc anti-biblique.

« La lune, au contraire décroît et périt en quelque sorte tous les mois à l’exemple de l’homme dont elle est l’image. Puis elle croît de nouveau et renaît comme l’homme qui doit ressusciter un jour.

Les trois jours qui précédèrent les corps lumineux, sont l’image de la Trinité, c’est-à-dire de Dieu, de son Verbe et de son Esprit, et le quatrième est l’image de l’homme, qui a besoin de la lumière pour que Dieu, le Verbe, l’Esprit, l’homme lui-même lui soit manifesté. C’est pour cela que les corps lumineux furent créés le quatrième jour. » ---Livre Second à Autolycus XV contre Celse ---

Comme vous pouvez le constater c’est une « Trinité » à quatre branche car il y a « Dieu », EL-SHADDAÏ pour moi, son Verbe ou sa Parole, son Esprit et après l’homme.

En Genèse le Créateur n’a t-il pas créé l’Univers, la Galaxie Terre avec la Terre, son satellite Lune, son Soleil et l’Humain par le Verbe et son esprit d’Intelligence en disant : « Faisons » ?

 C’est Tertullien, 155 –222, qui a introduit le terme Trinitas dans le lexique théologique latin. [ Contre Praxeas

Voici un petit extrait de la Lettre de Tertullien contre Praxéas, chap. III

« Ils prennent pour la division de l'Unité le nombre et la disposition de la Trinité, tandis que l'Unité dérivant d'elle-même, la Trinité, loin de s'anéantir ainsi, est administrée par elle. Vous prêchez deux et même trois Dieux, nous crient-ils. Quant à eux, ils se disent les adorateurs d'un seul Dieu, comme si l'Unité, réduite à elle-même hors de toute raison, ne constituait pas l'hérésie, de même que la Trinité, raisonnablement comprise, constitue la vérité. »

Pour moi une Trinité raisonnablement comprise, c’est « trois » et pas « un », car « un » est une unité et ne sera jamais une trilogie. Donc avale cette « Trinité » dans la foi chrétienne celui ou celle qui veut bien être pris pour un niais, car « un » en mathématique ne fera éternellement que « un » et jamais « trois ».

Ceci je tenais à le préciser car c’est avec des humains comme Tertullien, déclaré « Saint » que le dogme Trinitaire de la chrétienté c’est forgé.

Cette notion « Trinitaire » est décidé au concile œcuménique de Nicée en 325 après J-C. --- { début du IVème siècle } --- par l’Évêque Athanase d’Alexandrie --- { 298 - 373 } --- qui imposa le mot  « Trinité »

En attendant les prochains « Écrits » ou « Textes », vous laissant à votre réflexion, raisonnement, jugement personnel, portez-vous bien ! Prenez soins de vous et de votre maisonnée !

Salutations cordiales !

Sig : JP.G. dit « Grand-Loup » ou « GRANDELOUPO »

Les commentaires sont fermés.