Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/08/2013

Secte, religion ... Chap. N°1 - Idolâtrie Chrétienne

Rel-Quelle richesse pour une idole.jpgSecte, Religion païenne, La Chrétienté

 

 

 

Pendant quelques chapitres je vais vous écrire la naissance d’une religion qui est aujourd’hui la première mondiale par le nombre de ses fidèles, mais aussi par tous les Ordres Monastiques ainsi que toutes les sectes se rattachant même indirectement à cette Religion-Mère qui fonctionne pour ces Dirigeants comme une secte.

 

Cette religion, embryon du judaïsme même si elle le nie, les écrits politiques historiques prouvant le contraire et confirmant sa naissance du judaïsme, prendra sa légitimité par un homme hors du commun des mortels un Galiléen du nom de Jésus le Nazôréen fils du charpentier de Nazareth.

 

Ces seules armes seront son Esprit de raisonnement, de réflexion, son Verbe, son Amour pour la race humaine, rappelant toujours les Lois indestructibles de son Père géniteur, que je nomme EL-SHADDAÏ ---{ Dieu au-dessus des Montagnes } --- comme Abram ou Abraham, son véritable NOM ayant été rendu « TABOU »  par les humains, qui l'ont supprimé de tous les « Écrits », en le remplaçant par un tétragramme « YHWH. »et que cette religion nomme vulgairement « Dieu ».

 

Ce Galiléen fait encore aujourd’hui couler beaucoup d’encre, car entouré d’un « Mystère » inexplicable de sa naissance à sa mort, doté d'une rare « Sagesse », d’une « Connaissance » de la matière et de l’immatériel du corps humain, d’un pouvoir incommensurable et d’une « Intelligence » phénoménale.

 

Il s’entoura de soixante-douze « Disciples » dans lequel il choisit douze « Apôtres » qui représentaient les douze Tributs d’Israël. Après les avoir enseignés sur les Lois et Préceptes de son Père géniteur, puis sur un Enseignement personnel, il les envoyât sur la surface de la Terre pour instruire tous les humains qui vivaient sur celle-ci faisant des « Disciples », leur inculquant ce onzième commandement.

 

Matthieu XIX : 19, XXII : 39, Marc XII : 31, etc

 

« Tu aimeras EL-SHADDAÏ ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme et

 

« Tu aimeras ton prochain comme toi-même ! »

 

Mais aussi :

 

« Aime ton frère (semblable) comme ton âme ; veille sur lui comme sur la pupille de ton œil. » --- Papyrus Oxyrhynque I ---

 

Ce bel homme, à l’image de son Père et de ceux qui vivent avec lui, de caractère dur, autoritaire, d'une grande force, au verbe haut, imposant la crainte, le respect, mais aussi la gentillesse et l’amour fut tout le long de sa vie parfaite sur la Terre, un « PARANGON. » 

 

De l'enseignement de cet homme, les humains en ont fait en à peine IV siècles { quatre cents ans }  une Religion d'Idolâtre

 

C'est cette histoire que j'écris ! ...

 

 

 

Idolâtrie de la Chrétienté

 

 

 

Chapitre N° 1

 

 

 

Il y a un peu plus de deux millénaires est né en Palestine, région occupée par l’armée romaine, celle-ci ayant de grandes difficultés à garder cette région dans le calme et l’ordre, un humain qui par sa prestance renversa la « Religion » tout en rendant au pouvoir politique ce qui lui était dû.

 

En effet, cette partie de territoire occupé était une vraie poudrière, car le pouvoir politique et religieux se confondaient et il y avait des factions religieuses mais aussi politiques qui se faisaient entres-elles la guerre ou celui qui était ton ami aujourd’hui devenait ton ennemi demain, ajouté à cela le harcèlement contre l’occupant qui ce jour était ton ennemi et demain ton ami. Cette région, la Palestine, était aussi l’ancien pays hébreu où il y avait la capital, Jérusalem, ville symbolique pour cette religion hébraïque.

 

C’est dans ce contexte et cette région qu’est né un humain hors du commun des mortelles de l’époque. Cet humain était pour les hébreux le Messie, annoncé dans les prophéties, qui venait libérer les habitants de ce pays d’Israël.

 

L’autorité de l’époque était Hérode le Grand, 73 av. EC.mort à Jéricho 4 av. J-C. --, humain tyrannique qui gouverna la Judée de 37 av. J-C. à 4 av. EC. 

 

Grand bâtisseur, il fut placé sur le trône de Jérusalem par les Romains. Pour consolider sa souveraineté, il retire le pouvoir politique aux prêtres qui dirigeaient la Judée depuis le début de l'époque du Second Temple[]. Pour écarter toute rivalité politique susceptible de menacer son pouvoir, il fait assassiner son épouse Mariamne ainsi que plusieurs de ses enfants.

 

Sa cruauté, sa paranoïa et son impopularité ont laissé des traces.

 

Dans l'Évangile selon Matthieu, les Sages ayant annoncé la naissance à Bethléem du « Roi des Juifs » et Hérode l'ayant fait chercher, il aurait ordonné la mise à mort de tous les enfants de la ville et de sa région âgés de moins de deux ans.

 

Se sera le « Massacre des Innocents ».

 

Voilà pourquoi Zacharie et toute sa famille se réfugiât dans les montagnes pour protéger son fils qui deviendra plus tard Jean le Baptiste, la famille de son cousin germain, Jésus le Nazaréen, fuira, elle, en Égypte. – Premier et deuxième chapitre de l’évangile du Disciple Luc.

 

Ce fait historique, confirme que Jésus le Nazaréen est né avant la date de l’EC, soit J-C., puisque Hérode Ier le Grand est décédé en l’an -4 de J-C. et que ce massacre eu lieu en l’an 5 av. EC., tous ces faits nous prouvant avec une certaine certitude que Jésus de Nazareth, le Roi des Juifs, serait né en l’an 7 av. J-C. ou l’EC. – EC = Ère Commune

 

Hérode Antipas II, 21 av. J.-C. - 39 ap.  J-C., tétrarque de Galilée et de Pérée, région située au nord-est de la Mer Morte, à l'est du Jourdain, de 4 av. J.-C. à 39 de l’EC, fils d'Hérode Ier le Grand et de Malthace la Samaritaine, sa quatrième femme.

 

Il construisit en l'honneur de l'empereur Tibère, la ville de Tibériade, sur le lac de Galilée nommé aussi « mer de Génézareth »

 

Ce Galiléen, Jésus de Nazareth, nommé de son vivant Jésus le Nazôréen, Nazarénien, Nazaréen, dénoncera tout le système religieux hébraïque de l’époque et sa corruption.

 

Il deviendra, aussi, un trublion pour le pouvoir politique, car il déplaçait les foules dans l’intérieur du pays.

 

En premier, pour éviter toutes équivoques, je suis croyant.

 

 Je crois en un Être Suprême, androgyne, invisible à la chair, d’une Sagesse, Force, Intelligence, Mémoire, incommensurable, Nous à sa ressemblance, à son image, à leur reflet, c’est à dire chaque fois que nous croisons, regardons, parlons, embrassons, serrons, un humain ,nous le faisons avec l’Être Suprême.

 

Il a fait écrire :

 

« Qui crache à la Face de l’Homme, ---- l’humain ---- crache sur ma Face ! » …

 

Je vais répondre à tous ces Catholiques, Orthodoxes, Protestants, Sectes, ces Chrétiens, qui écrivent sur le « NET », parlant sans cesse d’amour, et qui ne portent même pas un échantillon dans leur Cœur et leur Esprit.

 

 Ils vous proposent de faire partie de leurs amis et vous jettent à la première occasion car vous ne pensez pas comme « Eux », parce que vous leur posez des questions embarrassantes.

 

Ils vous mettent du « Jésus-Christ » à toutes les sauces, en oubliant le principal de son enseignement, respecter les Lois et Préceptes de son Père Géniteur EL-SHADDAÏ tel que : 

 

Exode 20 : 4, Lévitique 19 : 4, …

 

 « Tu ne te feras pas d’images taillées, tu ne te prosterneras pas devant elles ….. »

 

Je vais continuer à me faire des ennemis parmi tous ces chrétiens Catholiques, Orthodoxes, Protestants avec leurs innombrables Sectes et Ordres Monastiques.

 

Vous Chrétiens, qui traitez les autres de «  Païens », je me permets de vous dire que vous êtes sûrement pire que ces gens, car vous, vous êtes « Idolâtre » et vous le niez !…

 

Dans vos Temples, vos Églises, Cathédrales, Chapelles, vous vous prosternez devant des statues sculptées par des mains d’humains représentant  des hommes, des femmes, que vous nommez « SAINT », une croix avec un homme cloué dessus, cette croix engin de torture romaine, que vous vénérez en vous signant devant, vous agenouillant et priant, donnant des offrandes, cierges, argent, fleurs,…

 

Alors qui est-ce qui est « PAÏEN »…. ?

 

 Pourtant vous connaissez l’Ancien Testament !…

 

Les « Dix Commandements »,le « Décalogue », :…Exode X : 3-5, … le Deutéronome IV : 15 et suivant, V : 8 et suivant …, ainsi se suite !

 

« Tu ne feras aucune image sculptée, rien qui ressemble à ce qui est dans les cieux, là-haut, ou sur la terre, ici-bas, ou dans les eaux, au-dessus de la terre.

 

Tu ne te prosterneras pas devant ces dieux, tu ne les serviras pas…….. ».

 

Vous, les Chrétiens, vous qui êtes « croyant »,…pour moi c’est la première Religion « Idolâtre » avec plus de trois milliards de Fidèles tout confondu…..lisez dans l’Ancien Testament la « Sagesse de Salomon »…le chap. 13 verset 10 et suivant, puis le chap. 14 verset 11 à 31 , mais surtout portez votre attention aux versets 21 à 29, …là !.., vous serez étonnés !

 

Tiens ! … Pour vous évitez de chercher je vais vous poser ces versets !

 

Sagesse de Salomon XIII : 10-19

 

« « ---- Mais malheureux sont-ils, avec leurs espoirs mis en des choses mortes, ceux qui ont appelé dieux des ouvrages de mains d'hommes, or, argent, traités avec art, figures d'animaux, ou pierre inutile, ouvrage d'une main antique.

 

 Et voici encore un bûcheron : il scie un arbre facile à manier, il en racle soigneusement toute l'écorce, il le travaille avec adresse, il en forme un objet propre aux usages de la vie.

 

 Quant aux déchets de son travail, il les emploie à préparer sa nourriture et il se rassasie.

 

 Et le déchet qui en reste et qui n'est bon à rien, un bois tordu et poussé tout en nœuds il le prend et le sculpte avec l'application des heures de loisir, il le façonne, avec le savoir-faire des instants de détente. Il lui donne une figure humaine, ou bien il le fait semblable à quelque vil animal, le recouvre de vermillon, en rougit la surface à la sanguine, recouvre d'un enduit toutes ses taches.

 

Puis il lui fait une habitation convenable, le place dans un mur et l'assure avec du fer.

 

Ainsi veille-t-il à ce qu'il ne tombe pas, sachant bien qu'il est incapable de s'aider lui-même, car ce n'est qu'une image, et il a besoin d'aide !

 

Pourtant, s'il veut prier pour ses biens, son mariage, ses enfants, il ne rougit pas d'adresser la parole à cet objet sans vie. Pour la santé, il invoque ce qui est faible, pour la vie, il implore ce qui est mort, pour un secours, il supplie ce qui a le moins d'expérience, pour un voyage, ce qui ne peut même pas se servir de ses pieds, pour un gain, une entreprise, le succès du travail de ses mains, il demande de la vigueur à ce qui n'a pas la moindre vigueur dans les mains ! » » ----

 

Maintenant le chapitre 14 qui est encore plus édifiant

 

Sagesse de Salomon chapitre XIV : 11-30

 

« « ---- Aussi y aura-t-il une visite même pour les idoles des nations, parce que, dans la création d’EL-SHADDAÏ, de Dieu, elles sont devenues une abomination, un scandale pour les âmes des hommes, un piège pour les pieds des insensés.

 

 L'idée de faire des idoles a été l'origine de la fornication, leur découverte a corrompu la vie.

 

 Car elles n'existaient pas à l'origine, et elles n'existeront pas toujours.

 

 C'est par la vanité des hommes qu'elles ont fait leur entrée dans le monde, aussi bien une prompte fin leur a-t-elle été réservée.

 

Un père que consumait un deuil prématuré a fait faire une image de son enfant si tôt ravi, et celui qui hier encore n'était qu'un homme mort, il l'honore maintenant comme un dieu et il transmet aux siens des mystères et des rites, puis avec le temps la coutume se fortifie et on l'observe comme loi. C'est encore sur l'ordre des souverains que les images sculptées recevaient un culte des hommes qui ne pouvaient les honorer en personne, parce qu'ils habitaient à distance, représentèrent leur lointaine figure et firent une image visible du roi qu'ils honoraient. Ainsi, grâce à ce zèle, on flatterait l'absent comme s'il était présent.

 

Ceux-là mêmes qui ne le connaissaient pas furent amenés par l'ambition de l'artiste à étendre son culte, car, désireux sans doute de plaire au maître, il força son art à faire plus beau que nature, et la foule, attirée par le charme de l'œuvre, considéra désormais comme un objet d'adoration celui que naguère on honorait comme un homme. 

 

Et voilà qui devint un piège pour la vie que des hommes, asservis au malheur ou au pouvoir, eussent conféré à des pierres et à des morceaux de bois le Nom incommunicable ---[ Y.H.W.H ]

 

En outre il ne leur a pas suffi d'errer au sujet de la connaissance de Yahvé. --- [ Dieu pour vous, EL-SHADDAÏ pour moi ]--- Mais alors que l'ignorance les fait vivre dans une grande guerre, ils donnent à de tels maux le nom de paix !

 

Avec leurs rites infanticides, leurs mystères occultes, ou leurs orgies furieuses aux coutumes extravagantes, ils ne gardent plus aucune pureté ni dans la vie ni dans le mariage, l'un supprime l'autre insidieusement ou l'afflige par l'adultère.

 

Partout, pêle-mêle, sang et meurtre, vol et fourberie, corruption, déloyauté, trouble, parjure, confusion des gens de bien, oubli des bienfaits, souillure des âmes, crimes contre nature, désordres dans le mariage, adultère et débauche.

 

Car le culte des idoles sans nom est le commencement, la cause et le terme de tout mal.

 

Ou bien en effet ils poussent leurs réjouissances jusqu'au délire, ou bien ils prophétisent le mensonge, ou ils vivent dans l'injustice, ou ils ont tôt fait de se parjurer comme ils mettent leur confiance en des idoles sans vie, ils n'attendent aucun préjudice de leurs faux serments.

 

Mais de justes arrêts les frapperont pour ce double crime parce qu'ils ont mal pensé du Seigneur --[ Dieu ou EL-SHADDAÏ ]--- en s'attachant à des idoles, parce qu'ils ont juré frauduleusement contre la justice, au mépris de la sainteté. » » ----

 

Comme ces Écrits ressemblent étrangement à votre religion chrétienne particulièrement ce qui est écrit en marron et à leurs Dignitaires, Pape, Pope, Pasteur, Ancien, Aîné, … !

 

Il faut vraiment se mentir à soi-même pour réfuter ces lignes bibliques !

 

Après votre lecture, j’entendrai vos réflexions !

 

Il est plus facile de jouer l’autruche que de s’ouvrir l’esprit !

 

La « Conscience »… !

 

Moi le « PAÏEN » j’aime mieux rester seul avec ma conscience et cet « Être Suprême » que je nomme comme Abraham « EL-SHADDAÏ » comme guide que de redevenir comme vous « Idolâtre »

 

C’est peut-être à cause de votre Religion que vous avez cet « Amour » si …, volatil … !

 

Pour moi, le « PAÏEN », je fus comme beaucoup d’enfant de mon époque baptisé. Puis nos parents, à l’âge de huit ans, nous faisaient suivre le catéchisme. Là, un Abbé ou un Curé nous enseignait les dogmes de la « chrétienté », la Messe, la Confession, etc, et après pour nous gamins la ---claque dans la tronche --- heu …, la Confirmation, puis la Communion Solennelle.

 

Dans mon enfance j’étais un « Gavroche » et l’Abbé de la Noé m’hébergea avec l’accord de ses supérieurs pendant plus d’un an au presbytère. Comme eux j’avais une « cellule » pour dormir et je partageais les repas du soir et les jours de repos avec eux.

 

Un fait est certain, si aujourd’hui je suis comme je suis, je peux remercier cet Abbé qui par la lecture de certains ouvrages, m’a ouvert les yeux sur la religion. Comme souvent il me disait :

 

 « Jean-Paul pour être Abbé, Moine, Missionnaire, ou autres, il faut faire abstraction sur énormément de choses, même celles que l’on sait véridiques. Au séminaire nous lisons beaucoup de livres et l’enseignement spirituel à autant d’importance que l’historique … »

 

Portez-vous bien et prenez soins de vous !

 

Salutations cordiales !

Sig : JP.G. dit « Grand-Loup » ou « GRANDELOUPO »

Les commentaires sont fermés.