Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/06/2013

Témoins de Jéhovah, humains insensés et sots

Rel-TJ. Tour de Garde 1907_Watchtower.JPGTémoins de Jéhovah, humains insensés et sots

Un évènement, pour moi comique, vient d’avoir lieu dans notre petit village de quatre-cents habitants approximatif.

Mon fils cadet c’est arrangé avec notre Maire de notre commune pour mettre son dernier à l’école du village.

Tous les jours d’école, mon épouse va à onze heure trente chercher notre petit-fils afin qu’il se restaure le midi à la maison, cette action faisant plaisir à toutes les personnes intéressées, mon fils car il sait que son petit mangera, le petit-fils préférant la cuisine à sa grand-mère plutôt que la nourriture de la cantine de l’école, quoique celle-ci soit de bonne qualité, et le grand-père, c’est-à-dire mézigue, tout content de voir son petit Lenny à sa table.

Comme vous le savez, les parents vont un peu en avance chercher leur progéniture à l’école, surtout le midi, car le temps est compté. C’est bien entendu, pendant ce laps de temps d’attente, l’occasion de faire connaissance entre parents.

Mon épouse depuis le début de l’année scolaire va attendre, en fin de matinée, notre petit-fils Lenny, sur l’aire de sortie des élèves de l’école primaire. Là, en attendant le petit rapide, elle papote un jour avec l’une, le lendemain avec l’autre, le sujet de discussion étant bien sûr, les « petits monstres ».

Il y a un avantage, quand c’est moi qui vais chercher le « petit », car mon véhicule est équipé pour un pilotage, tout à la main, et il faut un temps certain pour m’installer derrière le volant, alors j’attends patiemment derrière celui-ci, la venue de mon petit Lenny. Comme il a des yeux de lynx, toute l’école est au courant que je vais chercher mon petit, et c’est le défilé de bambins qui viennent me faire une petite bise, le plus beau cadeau qu’ils peuvent m’offrir, l’affection.

Ils abordent, surtout, pour voir ce drôle de véhicule qui possède deux volants, dont l’un est fou.

Fini pour moi, revenons à mon épouse !

Ma compagne de la vie et pour la vie, va plus souvent que moi déposer et chercher notre petit- fils à son école. Tout comme moi, elle constata qu’il y a beaucoup de grands-parents qui vont chercher les progénitures de leur enfant ainsi que ceux du voisinage, quelques mamans en cours de procréation, et toutes celles qui font le sacrifice d’élever leurs enfants, en plus de certains papas qui se sont arranger avec leur patron pour pouvoir déjeuner avec leur postérité.

Mon épouse fit connaissance d’une jeune femme dont l’âge se situe approximativement entre celui de ma fille ainée, la quarantaine et de son frère cadet qui à trente-quatre ans. Toutes les deux apprirent à se connaître et à s’apprécier l’une, l’autre.

 Cette jeune personne avoua à mon épouse quelle était « Témoins de Jéhovah », ce qui, en aucune manière, ne dérangea mon épouse. En effet, depuis le temps que je vous écris, vous vous doutez bien que mon épouse a une certaine connaissance des « Écrits » hébreux, judéo-chrétiens, chrétiens, hénochiens, apocryphons, slavoniques etc … Comme il se doit, elles en sont venues à parler de « Jéhovah » que mon épouse nomme « EL-SHADDAÏ » comme il est écrit sept fois dans la « Genèse »

Sur ce thème elles se sont accrochées un peu, mais sans gravité. Mon épouse exposant sa façon de comprendre les « Écriture ». Cela dura trois mois, et disons qu’elles devaient s’apprécier mutuellement chacune restant sur ses positions, et je trouvais cela tout à fait normal

Jusqu’au jour, où mon épouse due se faire piquer par une vilaine mouche, car tout simplement, normalement voilà qu’elle va dire à sa compagne Témoins de Jéhovah que c’était une exclue de cette secte. Que n’a-t-elle pas faite ! …

Sur le champ cette Témoin de Jéhovah là laissée sur place prétextant que sa secte interdisait de parler aux exclus.

J’ai un peu repris ma femme sur son parler !

L’autre personne prenant cela comme argent comptant, du jour au lendemain elle ne connaissait plus ma femme.

Comme souvent je le dis il est important de retenir sa langue. Mon épouse ayant aucune arrière-pensée lui a dit cela pour connaître la réaction de cette humaine. Souvent nous avons entendu ouïe dire, même lu sur Internet, le comportement des adeptes de cette secte sans trop y croire. Maintenant je peux écrire avec certitude que les Témoins de Jéhovah sont une secte à part-entière et non une religion.

Ce qui me fait le plus mal au cœur, c’est la tenue et la pensé de ces humains, qui par leur orgueil se croient supérieurs à leurs semblables, leur disant la Bible en main, pour vous dire le degré d’hypocrisie des partisans de cette secte, qu’eux auront la vie éternelle et que nous, les « Gentils » comme ils nous nomment, iront dans le fin fond de l’Hadès.

Simplement, ces humains vaniteux et orgueilleux ont oubliés les paroles de Jésus le Nazaréen et des Apôtres.   

Jacques IV : 10-12  -- Dans ce contexte biblique, l’Apôtre Jacques reprend ses semblables sur différent thèmes de la vie courante comme l’usage de la langue qui peut être douce et agréable comme le miel, mais aussi une épée acérée, et encore venimeuse entraînant douleurs et tristesse après son passage, mais aussi sur l’adultère, la jalousie ayant pour cause la convoitise, etc …

Par contre les deux versets cités ci-dessous, rare seront les « Témoins de Jéhovah » qui vous les citeront.

Humiliez-vous devant le Seigneur -- {le terme « Seigneur » remplace ici le nom d’El-Shaddaï ou Yahvé pour les hébreux ou Dieu pour le monde chrétien et non le nom de Jésus-Christ comme certain voudrait nous le faire admettre} -- et il vous élèvera.

Ne médisez pas les uns des autres, frères. Celui qui médit d'un frère ou qui juge son frère, médit de la Loi et juge la Loi. Or si tu juges la Loi, tu n'es pas l'observateur de la Loi, mais son juge.

Il n'y a qu'un seul législateur et juge, celui qui peut sauver ou perdre. Et toi, qui es-tu pour juger le prochain ?

La traduction de la Bible des Témoins de Jéhovah « Traduction du Monde Nouveau » sur ces deux versets est identique.

Alors pourquoi ne mettent-ils pas la fin du verset « 12 » en pratique ?

Qui sont-ils ces humains imparfaits pour se permettre de juger leurs semblables, leurs prochains ?

Ce n’est pas, me semble-t-il, l’enseignement de leur Dieu « Jéhovah » ! …

Et, malgré cela, se croyant peut-être au-dessus des Lois d’EL-SHADDAÏ, « Jéhovah » pour eux, ils nous jugent, en oubliant sûrement, qu’ils seront jugés en premier par le JUGE Suprême, comme ils ont jugé leurs semblables, c’est-à-dire nous les « Gentils » et leurs exclus avec dédain.

Une question me chiffonne un peu ; ces humains qu’ils ont fréquentés pendant un certain nombre d’années, je pense, ils les excluent pourquoi ?

Et qui se permet être le « Juge » de l’exclusion ?

Un humain aussi imparfait que l’exclu ou les exclus, qui sachant qu’il est lui-même contestable puisque devant son Dieu Jéhovah il est aussi pécheur voir peut-être plus que le « jugé ». Qu’il soit seul ou plusieurs le résultat est le même !...

A cet humain ou ces humains avec lequel ils ont eu des relations amicales du jour au lendemain ils ne leur parlent plus comme-ci ils avaient la peste ! … Quel drôle enseignement chrétien, alors que Jésus le Nazaréen professe d’aimer son ennemi, donc son prochain comme la pupille de son œil !

Mesdames, Messieurs « Témoins de Jéhovah » où est l’amour de votre semblable ?

Quel mauvais exemple vous faites voir au monde prouvant ainsi que vous êtes une assemblée sectaire, vaniteuse, orgueilleuse, repliée sur vous-mêmes avec votre hypocrisie, « belle façade, fondations en ruine », rien de solide, adeptes d’insensés et de sots., tout bâti sur le mensonge, la preuve est évidente pour mon épouse et moi-même.

Je suis un « Païen » et fier de l’être car quand je regarde tous ces humains qui devraient être un exemple pour moi, c’est plutôt moi qui devient un prototype pour eux malgré mon imperfection, refusant de me signer devant de la matière cruciforme, crucifix, ou statuaire emblème de l’idolâtrie, mais aussi de suivre tous ces humains qui claironnent de la vie éternelle pour tous ceux qui veulent les écouter et les suivre alors qu’ils agissent comme des serpents à sonnette pour attirer les sots et les insensés les entraînant vers une mort définitive, sans retour, considérant Jésus-Christ comme un Dieu, en rejetant les Lois et préceptes de son Père biologique, mais en plus, priant et adorant un « Saint-Esprit » qui n’a aucune existence réelle, comme un Dieu égal lui aussi à Jésus-Christ, alors qu’il n’existe qu’un seul et unique Dieu dans tout l’Univers, celui que je nomme comme Abraham le nommait, « Dieu au-dessus des Montagnes » c’est-à-dire « EL-SHADDAÏ » ce nom étant reconnu par les hébreux, les musulmans et les chrétiens puisqu’il est inscrit dans l’Ancien Testament, livre faisant partie des livres sacrés de la chrétienté.

Une suite de versets qui devrait, théoriquement, vous faire réfléchir, mais encore faut-il être honnête avec soi-même et reconnaître quand nous sommes dans l'erreur.

Épître aux Romains XIV : 4, 10, 12-13

« Toi, qui es-tu pour juger un serviteur d'autrui ? Qu'il reste debout ou qu'il tombe, cela ne concerne que son maître ; d'ailleurs il restera debout, car le Seigneur a la force de le soutenir.

Mais toi, pourquoi juger ton frère ? Et toi, pourquoi mépriser ton frère ? Tous, en effet, nous comparaîtrons au tribunal d’El-Shaddaï -- de Dieu.

C'est donc que chacun de nous rendra compte à El-Shaddaï (Dieu) pour soi-même.

Finissons-en donc avec ces jugements les uns sur les autres : jugez plutôt qu'il ne faut rien mettre devant votre frère qui le fasse buter ou tomber. »

Vous mes semblables « Témoins de Jéhovah » avant d’ouvrir votre Bible devant un quidam sur le seuil d’une porte pensez aux versets cités ci-dessus. Paul vous reprend bien vous et personne d’autres, puisque sans cesse vous jugez vos semblables, vos prochains. A votre mort prochaine, le corps même pas refroidi, que le Juge Suprême vous jugera comme vous jugiez les « Gentils », les exclus et les autres, le résultat risque de vous faire tout drôle.

Si je sais lire, Paul de Tarse dit bien que chacun rendra compte pour lui-même et non pour un autre car pour les « Gentils » c’est bien du mépris que vous avez alors que sûrement votre imperfection est plus grande que ce quidam en face de vous que vous voulez enseigner.

Enseignez-vous, vous en premier devant votre miroir avant d’apprendre aux autres humains, soyez un parangon en tout devant ceux que vous méprisés, les humains « Gentils », car en premier mettez devant vous, en gros sur votre glace cet Enseignement de Jésus le Nazaréen :

« Aime ton prochain comme toi-même, comme la pupille de ton œil aime ton ennemi, ce Gentils que tu méprises, cet exclu que tu n’aurais pas dû juger car tu es certainement plus imparfait que lui ! »

Je vous laisse le soin de trouver les versets exactes de la pensé exprimée.

Tout ce qui vient d’être écrit est malheureusement véridique pour les « Témoins de Jéhovah » qui auront du mal à contredire le « Païen » que je suis car l’on m’a toujours appris à nettoyer devant sa porte avant de dire que le pas-de-porte de son voisin est sale.

Vous, Témoins de Jéhovah, considérez en premier les « Écrits » et mettez-les en pratiques, car lire un livre et en sortir quelques phrases par-cœur au hasard est digne des sots, car avant toute chose il est important d’en comprendre le sens, alors moi le « Païen » je me permets de vous reprendre en mettant en pratique les enseignements de Jésus le Nazaréen qui prône l’humilité, le pardon, l’amour de son semblable, tous les prochains ou frères sans aucune exception, ennemi compris c’est-à-dire pour vous, nous les « Gentils », et je rajoute pour cette femme de peu de foi les exclus aussi.

Il est facile d’aimer un ami et il n’y a aucune difficulté, aucun mérite sinon il ne serait pas votre ami, mais aimer son ennemi voilà une affaire de cœur difficile qu’il faut faire afin qu’il devienne votre ami.

Ce conseille n’est pas de moi, mais de Jésus le Nazaréen lui-même !...

Souhaitant sincèrement que vous mes semblables, Témoins de Jéhovah et les autres vous recherchiez cet unique DIEU, ce DIEU seul et surtout que vous mettiez en pratique ces Lois ainsi que les Enseignements de son Fils unique ce Fils de l’Homme Jésus le Nazaréen.

Portez-vous bien et prenez soins de vous !

Salutations cordiales !

Sig : JP.G. dit « GRANDELOUPO »

Les commentaires sont fermés.